Articles tagués twitter

Pourquoi payer pour des actions sur des médias gratuits ?

Facebook, c’est gratuit, Twitter, c’est gratuit, Google+, c’est gratuit, Pinterest, c’est gratuit, un blog avec WordPress.com, c’est gratuit… Hé ben tout va bien, aujourd’hui, on peut mettre en place un dispositif de communication (presque) complet sans débourser un centime !

« Sauf que… quand j’ai dit à des freelances que je voulais communiquer sur les médias sociaux, ils m’ont sorti des devis, je ne vous dis pas ! Ils sont complètement fous ! 100 euros pour écrire un billet de blog « optimisé pour le référencement » !! De quoi on me parle ??? Et tout est à l’avenant ! Facebook aussi, avec  eux, ça devient payant ! Y’en a un qui m’a parlé de ligne éditoriale, de planning rédactionnel, de rythme des publications !! Et sur Twitter, on m’apprend qu’il faut cibler correctement mes abonnements et tester les bons créneaux horaires pour tweeter ! J’vous dis, la proposition, ça fait des pages et le tarif, merci ! Je ne veux même pas en parler tellement ça me semble ridicule. J’ai refusé d’en reparler avec eux, ils se fichent tous de moi. Je vais m’occuper de tout ça moi-même, moi aussi je sais écrire ! La seule chose qui m’embête, c’est d’être obligé de faire le boulot des autres à la place du mien… D’ailleurs, c’est pareil avec mon comptable. Lui aussi je vais lui envoyer un courrier de résiliation ! Si vous saviez ce qu’il me demande pour faire des additions et remplir un formulaire !!! »

J’invente ? Non, j’imagine ce qui se passe dans la tête de certains prospects qui ne m’ont jamais rappelée ;-).

Un média gratuit, c’est une chance extraordinaire de pouvoir (pour un investissement inférieur à celui qu’on ferait dans un média payant) démultiplier les résultats des campagnes de communication. Mais bien entendu, tout cela doit se faire à bon escient.
Et a priori (!), les professionnels de la communication maîtrisent mieux que les néophytes les outils de communication, qu’ils soient payants ou gratuits ! Il ne s’agit pas pour eux de rendre payants des outils qui ne le sont pas, mais de définir des stratégies et donc de passer du temps à travailler pour que les campagnes de communication de leurs clients obtiennent les meilleurs résultats possibles.
Ce qui est facturé, c’est donc de la matière grise, de l’expérience et du temps.

, , , , , ,

10 Commentaires

Demande d’interview : ce qui marche le mieux ?

Un de mes nouveaux clients m’a demandé de faire des interviews pour « illustrer » tous les billets que j’écris pour lui.

La semaine dernière, j’ai dû interviewer un « développeur de jeux vidéos »… métier totalement inconnu pour moi et où évidemment je ne connais personne (mon fils m’a bien proposé de m’aider… mais à 8 ans, il ne peut pas encore se targuer d’une expérience professionnelle dans ce domaine ;-)).

ma première option : lancer un appel sur Twitter, puisque c’est bien connu, il y a « plein de monde » sur Twitter, un développeur de jeux vidéos allait donc s’emparer de ma bouteille à la mer ! Hé ben non, même si mon tweet a été « RT » 3 fois… rien, je n’ai pas eu de contact par ce biais.

ma seconde option : contacter mon réseau perso. J’ai pensé à Matthias, un copain ancien collègue qui a monté une boîte qui fait des appli web. Je me suis dit qu’il avait peut-être dans ses équipes un ancien développeur de jeux vidéos ? Il m’a répondu tout de suite (yes !) « pas chez moi, c’est un métier très spécifique, mais j’ai des copains qui ont monté un studio, je peux te mettre en contact avec eux (re-yes !). Matthias s’est donc chargé de la mise en relation (merci !) et j’ai pu interviewer par téléphone ces deux personnes qui m’ont tout appris sur leur métier.

J’ai donc rendu mes deux articles dans les temps, l’un étant un panorama du secteur, l’autre l’interview de personnes travaillant dans le domaine… mais mon client m’a répondu qu’il souhaitait que le premier article soit aussi illustré des commentaires d’une personne travaillant dans le domaine du jeu vidéo, ce que je n’avais pas compris dans le brief initial :-(. Grrr… Ce matin, je recommence avec…

– ma troisième option : contacter directement des personnes « du métier » via Viadeo. Cela m’a permis de constater que si on peut contacter les gens qu’on ne connaît pas, il faut être premium pour leur laisser un message (c’est le serpent qui se mord la queue : je refuse systématiquement les demandes de mise en relation de personnes que je ne connais pas si il n’y a pas de message ! Je n’ai franchement plus qu’à me désinscrire, ce site est totalement inefficace pour moi !). J’ai regardé si les deux contacts que j’avais identifiés étaient sur Facebook, mais non, mauvaise pioche. Je suis donc allée sur Linkedin, où j’ai pu contacter une personne que je ne connais pas en lui laissant un message expliquant mon besoin. Et j’ai pu lui laisser mon tél., mais pas mon mail (interdit de mettre des liens dans les messages…). Je croise les doigts !

Et là, j’y retourne, parce que plus j’en contacterai, plus j’aurai de chances d’avoir une réponse avant ce soir ! Mais avant cela, sachez bien que vous êtes…

– ma quatrième option 😉 : mon blog sera-t-il plus efficace que Twitter, Viadeo et Linkedin réunis pour m’aider à identifier le développeur ou la développeuse (je veux bien sinon un programmeur ou une programmeuse !) de jeux vidéos de mes rêves, enfin de mon interview… aujourd’hui ???

Je compte sur vous ! 😉

, , , , , ,

9 Commentaires

Les réseaux sociaux, ce n’est pas Big Brother

Tout le monde n’a pas aujourd’hui une utilisation « avancée » des réseaux sociaux. On peut être des parents inquiets devant des adolescents qui postent des films sur Youtube, une sage-femme étonnée de voir que toutes les jeunes mamans de la clinique photographient leurs nouveau-nés « pour Facebook », ou encore un retraité perplexe, se demandant ce que peut bien être  ce « fil Twitter » qui défile au bas de l’écran pendant son une émission politique…

Dans mon boulot, comme à titre perso, je rencontre des tas de gens qui ont « peur des réseaux sociaux ». Quand je leur demande pourquoi, ils ne savent pas vraiment et quand ils formulent une réponse cela ressemble à « on nous espionne, on sait tout sur  nous, on n’a plus de vie privée« .

Sauf que tweeter, facebooker, youtuber, instagrammer… cela ne veut pas dire qu’on participe à une émission de télé-réalité qu’on filmera 24h/24 ! Sur les réseaux sociaux on dit et montre ce qu’on veut et uniquement ce qu’on veut… Donc bien évidemment, il faut en parler avec ses enfants, ses adolescents et leur expliquer que « tout le monde » n’a pas besoin de tout savoir. Il faut se projeter « si tu postes cette photo aujourd’hui, que peut-il se passer demain, dans un an, dans cinq ans… Est-ce que tu assumeras toujours ? »

Quand on est un adulte (au hasard, une maman émerveillée par son bébé si mignon), on doit aussi se demander s’il y a un intérêt/un inconvénient/un avantage/un problème… à poster au quotidien les photos de son rejeton sur Facebook ou Instagram.

Tout cela s’apprend, tout simplement. J’aime  bien cette image, lue il y a déjà quelques années (impossible de rendre à César ce qui lui appartient, je ne sais plus qui s’était exprimé dans ces termes….) « publier une information  sur les réseaux sociaux, c’est comme la crier dans un haut-parleur depuis la fenêtre de votre appartement« . En effet, on ne sait pas qui exactement recevra cette information et ce qu’en feront des destinataires pas tous parfaitement bien intentionnés.

Donc, toujours réfléchir à deux fois et tourner sa langue dans sa bouche sept fois avant de parler… et tout se passera bien 😉

, ,

1 commentaire

Come back sur Twitter

Ces derniers mois, quand j’ai arrêté d’écrire sur ce blog, j’ai redécouvert Twitter.
J’ai l’habitude,  tous les matins, de parcourir mes alertes Google multi-thèmes, ma revue de presse perso. Et un jour, je me suis dit que je pourrais tweeter ce qui m’intéressait. Je m’y suis donc remise, de manière quotidienne, mais raisonnée 😉

En général, je tweete le matin, et en début d’après-midi, je parcours ma timeline. J’écris, puis je lis, en quelque sorte. C’est intéressant, j’apprends plein de choses…  et je ne perds pas tout mon temps, comme il y a 3 ans, quand j’ai découvert « la chose » et suis devenue addict en quelques semaines 😉

J’ai toujours été accro à l’actu, alors forcément, l’actu en temps réel, ce fut une découverte passionnante pour moi ! Il a juste fallu que j’apprenne à la consommer avec modération…

2 Commentaires

Qu’attendez-vous pour créer votre blog ? ;-)

En ce moment, je travaille sur un gros projet pour un grand groupe français. Via une agence, évidemment, car il est impossible d’accéder au Cac 40 si l’on n’est pas référencé. Et être référencé quand on est freelance, ce n’est pas gagné !

J’ai décroché cette mission via ce blog. Mon contact à l’agence a fait des recherches dans Google, a trouvé mon profil, m’a appelée, nous nous sommes rencontrées et quelques jours plus tard, je commençais à travailler.

Ce n’est pas tout à fait magique, cela fait presque trois ans maintenant que je publie régulièrement sur ce blog, mais je ne peux pas dire non plus qu’il m’est très difficile de trouver des sujets sur lesquels écrire !

Je me dis simplement, à chaque fois que je reçois un appel de quelqu’un qui me dit  » Je suis passé(e) sur votre blog« , « Ah, si j’étais aussi assidue sur Facebook, Twitter, Scoop.it, Google +, Pinterest« … Qui sait, je serais peut-être à la tête d’une agence internationale ? Bon, en même temps, ce n’est pas mon objectif…

, , , , ,

9 Commentaires

Bilans de fin d’année – 1. les médias sociaux

Et oui, l’heure est venue de faire non pas un, mais des bilans de cette année 2011, en commençant par les médias sociaux. Comme d’habitude, ce sont des points de vue très personnels, n’hésitez pas à donner votre avis en commentaire !

1. Je continue d’adorer écrire pour mon blog. Cette année, j’ai aussi écrit pour les blogs de certains de mes clients. Avis à la population, si je ne pouvais faire que ça (allez, à mi-temps !) l’année prochaine, je signe ! 

2. Facebook, quoi qu’en disent les statistiques (certaines…) et les grincheux, reste un incontournable. Cette année, j’ai vraiment apprécié de retrouver sur les pages que j’animais les « habitués » en me levant le matin. C’est étrange et amusant, ces rendez-vous anonymes ((je suis une marque ou un personnage) avec des inconnus !

3. Je ne suis pas assez allée sur Twitter. C’était ma résolution de début d’année, puis de la rentrée, mais… pas assez le temps d’y être pour moi, même si j’y ai passé pas mal de temps pour mes clients.

4. J’ai dit stop à Viadéo très récemment. Mon abonnement d’un an ne m’a servi à rien. Aucun projet décroché via ce réseau cette année, j’ai donc arrêté les frais, sans état d’âme.

5. Je suis allée très rarement sur Linkedin. Je n’en ai pourtant que des échos positifs. Allez, en 2012…

6. Je n’ai pas utilisé Xing. Ca ne m’intéresse pas.

7. J’ai découvert Scoop.it. Super, vraiment ! Mais aussi plutôt chronophage, malheureusement…

8. Foursquare… Aucun intérêt pour moi.

9. Tumblr, je me suis créé un compte, mais ne suis pas allée plus loin. Cela dit, je trouve que c’est très bien, pour ceux qui se sentent à l’étroit sur Twitter et au large sur un blog 😉

10. Klout… Je demande à voir, plus tard, car pour l’instant, je ne suis pas vraiment convaincue…

J’ai arrêté mon abonnement Via

, , , , , , , ,

2 Commentaires

Le bonheur, c’est simple comme… une visite sur un réseau social !

Vous vous souvenez de cette pub des années… 80 ? Une jeune femme s’ennuyant à une fête recevait tout à coup le coup de fil qui allait changer sa journée et alors s’affichait à l’écran « le bonheur, c’est simple comme un coup de fil ».

Aujourd’hui, avec les réseaux sociaux, on a souvent ce petit bonheur des retrouvailles : ma copine de 6ème m’a recontactée via Facebook, mon remplaçant de congé mat’ sur Twitter, et quand par hasard je suis tombée sur le profil de mon « client préféré » lors de mes années en agence sur Viadéo, je n’ai pas osé le contacter (je pensais qu’il m’aurait oubliée !) mais c’est lui qui l’a fait le lendemain.

Ces messages de gens dont j’ai plaisir à avoir des nouvelles illuminent à chaque fois ma journée !

, , ,

1 commentaire

Sélection de la semaine

1. Jérôme Kerviel a une conseillère en com’ (elle a même coaché ses avocats !). Je trouve cela hallucinant et en même temps très intelligent. Pourquoi la communication de crise ne s’appliquerait-elle pas à une personne ? J’aime bien ses recettes également : le coup de l’interview dans Ouest France, c’est une excellente idée. Les Bretons sont solidaires et d’emblée, nous avons pris fait et cause pour l’un des nôtres, injustement attaqué ! Lisez cette excellente interview d’Olivier Cimelière sur le blog du Communicant 2.0.

2. Découvert par Twitter, un webzine PO-SI-TIF !  Il ne parle que de bonnes nouvelles. J’aurais aimé l’inventer !

3. Muhammad Yunus prône une réforme du capitalisme . Je suis d’accord ! Cet homme pourrait vraiment changer le monde. Et même s’il commence à être pas mal écouté ici en Occident, il devrait l’être encore plus…   

4. Le Wecena : Une initiative sympa, info transmise par des copains ex-collègues en SSII. Le principe : convaincre des SSII de prêter des ressources en intercontrat pour des projets informatique d’utilité sociale.

5. Une offre d’emploi ! L’un de mes partenaires, agence de production audiovisuelle sur Paris, qui réalise des films d’entreprise pour l’industrie et le BTP (Vinci, Sanofi-Aventis…) recherche un(e) chargé(e) de développement commercial en CDI. 25/30 ans, idéalement avec une première expérience commerciale ou dans la communication. Il devra développer le portefeuille clients existant et prospecter d’autres secteurs d’activité (luxe, hôtellerie, mode…). Pour une mise en relation, contactez-moi par mail.

Bonne lecture et bon week-end !

, , ,

3 Commentaires

Comment utilisez-vous Twitter ?

Ca faisait longtemps que je n’avais pas parlé de Twitter ! Et pourtant, je continue d’y passer du temps (pas trop pour moi, un peu plus pour mes clients) et d’y apprendre des choses (beaucoup !).
C’est un outil d’information exceptionnel, qui permet d’accéder en un instant à des informations pointues sur n’importe quel thème (il suffit de poser une question et vous avez des réponses dans les 5 minutes…), un outil de communication essentiel (avec Twitter, le mot « buzz » prend tout son sens !), mais – pour l’instant – un piètre outil commercial,  même si je pense que cet aspect va se développer fortement dans les mois à venir.

Le thème que j’aborde aujourd’hui est d’ordre plus général et fait écho à une question posée sur son blog (et sur Twitter) par Pierre, de CWM Consulting. Il se demande pourquoi les PME ne sont pas sur Twitter. Pour moi, il y a aujourd’hui trois sortes d’abonnés à Twitter :

Le groupe n° 1, largement le plus représenté, comprend les geeks, les journalistes, les freelances et les early-adopters de tout poil. Ils y sont depuis un an au moins, y ont leurs repères, leurs amis, leurs canaux d’information. Ils sont parfois hautains envers les nouveaux qu’ils ne followent pas, sauf s’ils les connaissent IRL, comme ils disent (et dans ce cas, ils ne se privent pas de les promouvoir à coup de RT et de #FF). Bref, c’est comme dans la vraie vie, un club d’initiés, avec ses codes, ses rituels, et n’y entre pas qui veut !

Le groupe n°2 : les entreprises, grands comptes et agences web et de communication en général. Les deux y sont dans une logique d’image. Les premiers dans le but d’informer sur leur marque, parce que c’est important que leurs clients potentiels puissent les retrouver partout, les seconds, dans un objectif plus « commercial », pour que leurs clients les y voient et leur demandent de créer/gérer leurs communautés.

Le groupe n°3, ils arrivent, sont les PME et TPE. E-commerçants pour beaucoup, ils sont déjà familiers du web et utilisent Twitter comme un nouveau canal pour vendre leurs produits, mais sans beaucoup de succès : ils ont souvent une politique commerciale agressive et ne sont donc pas suivis. Qui a envie d’avoir une timelime encombrée par Trucmuche qui répète douze fois par jour que sa nouvelle collection de bijoux fantaisie est en ligne ? Personne, même pas ses acheteurs potentiels !

Twitter est aujourd’hui encore un outil de spécialistes, qui tend à se démocratiser et qui trouvera probablement son modèle dans un développement… commercial. L’idée ne me plaît pas forcément, mais je pense que les entreprises ont plus les moyens d’y passer du temps que monsieur tout-le-monde et que si elles y assurent une présence, elles rechercheront très vite un ROI. Choisiront-elles le tweet sponsorisé par des people comme aux Etats-Unis, ou la vente directe avec des offres spéciales ?

Je n’en sais rien, nous verrons cela se développer dans les mois à venir, mais vos points de vue m’intéressent d’ores et déjà !  😉

9 Commentaires

Les 5 bons plans de la semaine

Plusieurs découvertes intéressantes cette semaine :

1. Madmagz : c’est un outil en ligne qui permet de créer des magazines, puis de les publier au format Flash (feuilletage en ligne) ou papier. La version en ligne est entièrement gratuite.
 J’ai jeté un coup d’oeil, c’est vraiment bien fait et facile à utiliser (contrairement à certains logiciels sur lesquels je me suis arraché les cheveux !). L’intérêt pour un freelance rédacteur ? Pouvoir proposer une solution de journal interne ou de magazine client clé en main à ses clients, tout simplement !

2. Le télétravail, un levier du développement durable. Bah oui, on le savait, mais maintenant c’est le Syntec qui le dit dans un livre blanc. Freelances, nous travaillons pour la planète !

3. Droit de la com’ : un nouveau blog passionnant qui traite du droit dans la publicité. Y sont abordés notamment le greenwashing, la nudité, la publicité comparative… Je vais le suivre de près, il aborde des thèmes sur lesquels nous nous posons tous des questions, en tant que citoyen ou professionnel.

4. Le développement durable est une problématique qui intéresse 54 % des porteurs de projets selon le magazine Durabilis. Bravo, yapluka…

5. Découverte hier sur Twitter, cette initiative intéressante : le lancement de soirées autour des réseaux sociaux. Ces rendez-vous existent déjà à Londres, le premier Tuttle Paris aura lieu jeudi prochain. J’y serai, et vous ?

, , , , ,

7 Commentaires

%d blogueurs aiment cette page :