Les réseaux sociaux, ce n’est pas Big Brother

Tout le monde n’a pas aujourd’hui une utilisation « avancée » des réseaux sociaux. On peut être des parents inquiets devant des adolescents qui postent des films sur Youtube, une sage-femme étonnée de voir que toutes les jeunes mamans de la clinique photographient leurs nouveau-nés « pour Facebook », ou encore un retraité perplexe, se demandant ce que peut bien être  ce « fil Twitter » qui défile au bas de l’écran pendant son une émission politique…

Dans mon boulot, comme à titre perso, je rencontre des tas de gens qui ont « peur des réseaux sociaux ». Quand je leur demande pourquoi, ils ne savent pas vraiment et quand ils formulent une réponse cela ressemble à « on nous espionne, on sait tout sur  nous, on n’a plus de vie privée« .

Sauf que tweeter, facebooker, youtuber, instagrammer… cela ne veut pas dire qu’on participe à une émission de télé-réalité qu’on filmera 24h/24 ! Sur les réseaux sociaux on dit et montre ce qu’on veut et uniquement ce qu’on veut… Donc bien évidemment, il faut en parler avec ses enfants, ses adolescents et leur expliquer que « tout le monde » n’a pas besoin de tout savoir. Il faut se projeter « si tu postes cette photo aujourd’hui, que peut-il se passer demain, dans un an, dans cinq ans… Est-ce que tu assumeras toujours ? »

Quand on est un adulte (au hasard, une maman émerveillée par son bébé si mignon), on doit aussi se demander s’il y a un intérêt/un inconvénient/un avantage/un problème… à poster au quotidien les photos de son rejeton sur Facebook ou Instagram.

Tout cela s’apprend, tout simplement. J’aime  bien cette image, lue il y a déjà quelques années (impossible de rendre à César ce qui lui appartient, je ne sais plus qui s’était exprimé dans ces termes….) « publier une information  sur les réseaux sociaux, c’est comme la crier dans un haut-parleur depuis la fenêtre de votre appartement« . En effet, on ne sait pas qui exactement recevra cette information et ce qu’en feront des destinataires pas tous parfaitement bien intentionnés.

Donc, toujours réfléchir à deux fois et tourner sa langue dans sa bouche sept fois avant de parler… et tout se passera bien 😉

Publicités

, ,

  1. #1 par Laurence Perchet le 23 juin 2014 - 12:06

    Bonjour Isabelle,
    Il est très bien ton papier et la réflexion finale également. C’est tout à fait ça ! Exactment le genre de conseils ou réflexions que je me fais et que je propose de faire à ceux qui ont des craintes vis à vis des outils de réseaux sociaux, avant de poster quoi que ce soit ! Parfois, on peut s’emballer effectivement, et après regretter d’avoir mis une information un peu personnelle sur un réseau social. Il y a quand même une part de narcissisme dans le fait de promouvoir son image sur les réseaux sociaux, ou plus humblement d’exposition de sa vie privée, qu’il faut intégrer, c’est indubitable !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :