Articles tagués créativité

Nous, on n’aime pas faire comme les autres !

Parfois, j’écris des billets directement en sortant de rendez-vous, ou après un échange avec un prospect… mais je le laisse en brouillon, parce que je ne souhaite pas que la personne décrite se reconnaisse dans un billet peu flatteur publié le lendemain de notre rencontre. Je viens de rendre visite à ces brouillons et j’ai retrouvé ce billet écrit il y a plus de deux ans, il y a donc prescription !

J’ai été contactée par la dirigeante de cette petite entreprise qui souhaite créer une plaquette et « revoir sa communication écrite de manière générale ». Avant le rendez-vous, j’ai donc jeté un coup d’oeil au site, qui est à lui tout seul un exemple de tout ce qu’il ne faut pas faire (sur la forme, disons que le menu est difficilement accessible, parce que positionné sur le côté à droite, c’est flashy et ça clignote comme une guirlande du Noël, et sur le fond… il n’y a pas de descriptif des produits, juste des photos mal éclairées, pas de présentation de la société…). Pour un site e-commerce de produits haut de gamme, c’est moyen !

Bref, je me suis dit qu’il y avait beaucoup à faire ! Lorsque je me rends au rendez-vous, étonnée de l’absence de plaque au bas de l’immeuble, j’appelle pour m’assurer que je suis bien à la bonne adresse. Oui, mon interlocutrice travaille chez elle, elle est associée avec son fils, mais elle n’a pas jugé utile de me le préciser plus tôt, pas grave…
Son fils est en rendez-vous à l’extérieur, elle me demande de l’excuser (comme je ne savais pas qu’une deuxième personne devait être présente, cela ne me pose pas de problème) tout en me faisant traverser un bel appartement haussmannien. Son bureau se trouve tout au fond et son ordinateur, un Mac flambant neuf, est posé sur une console en verre, tout aussi brillante.

Quand je lui explique que j’ai visité son site pour avoir une vision plus précise de sa demande, elle me coupe en me disant « il est beau, n’est-ce pas ? Je me suis inspirée des couleurs d’un peintre que j’adore« . Je n’ose pas répondre. Elle me tend ensuite son ordinateur, en me lisant un Post-it « la maquette de la plaquette est dans le dossier « en cours«  ». Bon, elle ne sait pas se servir d’un ordinateur, tout va bien… La maquette de la plaquette est faite dans Powerpoint, quand je lui demande si elle a pensé à solliciter un graphiste, elle me demande pourquoi avec de grands yeux étonnés.

Bref, je vis un grand moment de solitude, mais je décide de me lancer. Je lui dis que j’ai été étonnée par son site, qui ne ressemble pas à « ce qui se fait » dans son domaine, lui explique qu’une plaquette doit être créée via des logiciels spécifiques utilisés par des graphistes… Elle m’écoute attentivement, je crois qu’elle va hurler, mais elle me dit avec un grand sourire « Vous n’avez pas compris ? Tout cela est volontaire, car nous, on n’aime pas faire comme les autres !« .

Ah… Je suis vraisemblablement trop conformiste pour ce type de mission. J’ai abrégé le rendez-vous et l’ai appelée le lendemain – j’ai eu son répondeur – pour lui dire que je n’estimais pas avoir les qualités (!) requises pour la mission.

Depuis, je me demande parfois si je souffre d’un manque réel de créativité ;-). Il faudrait peut-être que je pose la question… à mon médecin ???

 

, ,

6 Commentaires

Les mots et les choses de l’entreprise

En juin dernier, j’ai été invitée par l’agence En Personne (organisatrice du Salon Des Micro-Entreprises) à une conférence-petit-déjeuner animée par Luc de Brabandère.
J’avais déjà entendu parler de lui, mais lu aucun de ses livres. J’y suis allée sans vraiment savoir à quoi m’attendre.
Et j’ai adoré ce moment. Luc de Brabandère est un mathématicien philosophe, spécialiste de la créativité, qui au-delà des concepts, a partagé avec nous sa vision de la vie, en nous démontrant qu’il était important d’avoir un autre regard sur les choses.
Il nous a offert son livre, qui est sorti courant septembre, intitulé « Les mots et les choses de l’entreprise« , comme indiqué en objet. A travers de grands concepts « qu’est-ce que la philosophie ? », « Qu’est-ce qu’un modèle ? », « Qu’est-ce que penser ? »… Il nous aide à réfléchir sur notre quotidien d’entrepreneurs (jusqu’à la semaine dernière et l’avènement des Pigeons, je trouvais prétentieux de dire « entrepreneur » pour freelance… Mais après tout, même si je n’entreprends de recruter chaque matin un nouveau salarié, j’entreprends quand même pour que mon activité soit pérenne !) et aussi à en être fier.
Alors qu’à mon sens tout son discours reflétait le contraire, il nous a dit à la fin de son intervention qu’il était pessimiste sur l’avenir de notre société. L’un des participants lui a alors demandé « Qu’est-ce qui vous donne envie de vous lever le matin ? ». Il nous a répondu « Pas les gens de mon âge, des retraités que je vois dans la rue avec leurs pancartes, réclamer de hausses de pension, mais des gens comme vous, qui montent leur entreprise et ont envie d’avancer ».

Bref, ce genre de conférence, ça booste pour un bon moment !
La bonne nouvelle, c’est que demain, Luc de Brabandère intervient au Salon des Micro-Entreprises sur le thème « la créativité pour aider à entreprendre« .
J’y serai, évidemment, et vous ?

, , , ,

2 Commentaires

Quatre astuces de freelances

…pour être efficace au quotidien ! Voici ce que j’ai retenu de mes échanges récents avec d’autres freelances :

1. Pour être plus créatif, pratiquer l’écriture libre. Tous les matins au réveil, trois pages (ou plus, ou moins, mais écrivons, ça permet de débloquer son écriture… et sa créativité au sens large !). Merci Anna et Christie !

2. Pour faire du sport en se défoulant vraiment, en toute saison, chez soi, sans perte de temps et sans équipement hors de prix : dix minutes de corde à sauter tous les jours 🙂 Une idée de Florence, que nous n’avons aucune excuse pour ne pas mettre oeuvre !

3. Pour manger correctement toute la semaine : prévoir ses menus à l’avance, et faire ses courses en fonction. Geneviève le met en pratique depuis plusieurs années et explique qu’une prise de tête chaque semaine, c’est mieux qu’avant chaque repas 😉

4. Pour prospecter sans se fatiguer : aller à toutes sortes de rencontres et conférences qui nous font plaisir.  Avec le temps, on se rend compte qu’on y trouve des amis, des contacts, des clients, des idées… Ca c’est Dominique, qui, même s’il ne le formule pas tout à fait de cette façon, le met réellement en application.

, , , ,

Poster un commentaire

Voir les choses différemment

Ca fait un an et demi maintenant que je suis freelance. Et même si je me suis débarrassée  avec enthousiasme de plein de réflexes de salariée… J’ai encore beaucoup à apprendre des autres freelances !

Mardi après-midi, j’ai travaillé sur deux propositions avec un autre freelance  à Bastille. On évoquait différentes idées et tout à coup il a dit « Michel et Augustin… Daily Monop’ vend pas mal de produits dont le look ou la « philosophie » sont décalés. Il faut qu’on regarde de ce côté-là« . Nous sommes allés voir sur place. On en a profité pour acheter des gâteaux 😉

Sur le chemin du retour, j’ai réalisé que je travaille trop souvent dans une logique de « productivité », alors que le fait d’aller humer l’air du temps est essentiel pour être créatif !
Je vais avoir de bonnes raisons désormais pour aller flâner l’après-midi !

,

4 Commentaires

%d blogueurs aiment cette page :