Articles tagués vacances

Et si nous devenions un réseau ?

et si nous devenions un réseau ?Il semblerait que je fasse partie des freelances « pas stressés »… Le 14 juillet, j’ai fait le pont, comme beaucoup de salariés qui prendront leurs vacances en août.

Nous sommes allés passer trois jours en Normandie. Lundi, au déjeuner, je parlais avec une amie d’un de mes sujets favoris du moment, « le réseau »… Et elle me répond « tu sais, dans la vraie vie, il y a 50 % des gens à qui tu peux faire confiance, alors chez les freelances, quand on dit réseau, on sait que c’est probablement pareil, et que 50 % de tes contacts essayeront avant tout de te piquer tes clients »… Et elle m’a parlé d’une de ses copines, qu’elle tenait autrefois au courant de ses candidatures : cette personne s’empressait ensuite de contacter les entreprises en question…
Disons que je croyais avoir déménagé du côté de la planète des gens sincères et honnêtes et son point de vue m’a permis de voir en face la réalité… Mais malgré tout, je continue de penser que notre intérêt, à nous indépendants, est de progresser en partageant des informations plutôt qu’en « piquant des contacts aux autres ».

Et puis je suis sûre que vous qui me lisez êtes un indépendant (ou un salarié, d’ailleurs !) prêt à partager, et pas à voler ! …Et je me dis que nous pourrions peut-être nous entraider.
Voici mon « portrait », qui vous donnera un exemple des infos que nous pourrions échanger :

– Je suis une communicante « à tendance commerciale » (c’est-à-dire que j’ai travaillé dans ce domaine, mais je n’ai pas persévéré car… mes clients me faisaient trop confiance… C’est une longue histoire qui n’a pas forcément sa place ici !), je sais cependant utiliser cette qualité pour créer des documents « vendeurs » et aussi des outils qui permettent d’aider les commerciaux en entreprise (fiches référence, outil de gestion des références, plaquettes en tout genre).

Je connais (un peu) le monde de l’agence et (bien) celui de l’annonceur spécialisé high-tech (pas de problème de vocabulaire s’il s’agit d’écrire une plaquette sur le thème du workflow, de la BI, de CMMI…).

J’ai pas mal de contacts salariés ou indépendants dans l’informatique, parce que j’ai travaillé neuf ans en SSII (je peux faire passer des candidatures d’informaticiens à des recruteurs que je connais bien).

Je peux potentiellement travailler sur des sites internet, côté édito, mais n’ai pas de compétences techniques ni graphiques (donc, le cas échéant, je ferai appel à des partenaires).

Je n’ai pas encore prospecté du côté des agences, mais je compte le faire en septembre, et j’aimerais avoir des trucs et astuces pour le faire efficacement (je vise les agences de communication corporate, car mon sujet de prédilection, c’est la communication interne).

J’habite dans les Hauts de Seine (très important, ça, car comme on nous l’a expliqué au Café des Freelances, notre réseau est efficace s’il est proche géographiquement – je suis d’accord).

Voici pour mon « profil réseau », qui évoluera probablement régulièrement. Et vous ? N’hésitez pas à vous présenter en commentaire, ou à m’envoyer un mail à isaprigent@free.fr, comme cela je créerai une nouvelle rubrique « réseau », avec les portraits et demandes de chacun. Au pire, cela ne servira… à rien, et au mieux, à nous faire de nouveaux contacts et projets !

… Qu’en pensez-vous ?

, , , , ,

Poster un commentaire

Et le mois prochain ? Et à la rentrée ? Et… ?

Et demain ?Que fait-on en juillet-août quand on est freelance ? Probablement comme le reste de l’année, on est à la recherche de missions et puis comme tout le monde, on prend des vacances…

Dès mars, j’avais prévu de ne pas travailler en août et de m’occuper de mes enfants à la maison la première semaine, avant de partir en vacances en famille pour trois semaines. Et finalement, j’ai appris la semaine dernière que j’aurai du travail la première semaine, et que cela se poursuivrait à mon retour de vacances et peut-être à la rentrée. Pour le mois de juillet, j’ai déjà des missions représentant un 3/4 temps.

Donc, je n’ai pour l’instant pas de raison de m’inquiéter. Et pourtant, cette nuit, je me suis réveillée à 3h et n’ai pas pu me rendormir.
Je me suis fixé l’objectif d’être « à 100 % » à la rentrée. Dans mon esprit, ça veut dire avoir 5 clients récurrents et au moins 2 nouvelles missions (pour 2 nouveaux clients, donc) par mois. Evidemment, ce ne sont que des chiffres, et cela ne veut rien dire, puisque par mission, j’entends écriture d’une plaquette, organisation d’un séminaire, ou création d’un blog… bref, des sujets qui n’ont rien à voir en termes de durée d’intervention. En tout cas, si j’ai « beaucoup » de clients, je sais que j’aurai potentiellement « suffisamment » de missions.

Ce manque de visibilité pour la rentrée et plus tard m’inquiète aujourd’hui… Bon, le mieux, c’est de prévoir des actions de prospection efficaces, non ?
J’ai mis à profit ma nuit blanche pour noter quelques idées, que je vais mettre en oeuvre dès ce matin.
Et si cet après-midi je suis fatiguée, hé bien, ce sera sieste au soleil 😉

, , , ,

Poster un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :