Articles tagués événementiel

Portrait : Flore de Williencourt, fondatrice d’Etats d’Art

Flore

Je connais Flore depuis la seconde, autant dire pas mal d’années ! Nous nous étions perdues de vue depuis quelque temps et c’est elle qui m’a appelée, après avoir lu ce blog (encore un argument en faveur du blog s’il en fallait, c’est un super outil pour renouer le contact ;-)).
Merci Flore de tes réponses très précises à ce questionnaire !

Prénom, métier, âge et parcours en une phrase 
Flore, 42 ans, diplômée d’un BTS Tourisme et de l’Ecole du Louvre. D’abord chef de projet événementiel puis à mon compte pour l’agence Etats d’Art. L’agence crée et organise des événements dans des lieux culturels pour les entreprises (cocktail clients, séminaire de collaborateurs, rallyes culturels, journée de presse, team building …)

Depuis quand es-tu indépendante ?
L’histoire de l’art m’a passionné tout au long de mes études, l’Ecole du Louvre m’a permis de bien connaître les musées et monuments parisiens. C’est en revenant d’une expérience en Tunisie en tant qu’organisatrice d’un concert de musique classique que j’ai voulu organiser à nouveau des événements mais pour les entreprises dans les lieux culturels que je connaissais bien.
J’ai d’abord créé l’agence Etats d’Art sous la forme d’une association pour pouvoir développer le concept sans prendre trop de risques financiers. Après une césure de 2 ans aux Etats-Unis, où je suis devenue professeur de français et de culture française auprès des élèves de Wharton (Pennsylvanie), j’ai voulu reprendre Etats d’Art sous un statut différent afin de pouvoir me rémunérer. Quand je suis rentrée en France, j’ai été contactée par une ‘’chasseuse de tête’’ pour réaliser une mission auprès du GIE d’une société d’Assurance en tant que chef de projet événementiel. Cette mission tombait à pic, j’allais découvrir l’envers du décor en tant qu’annonceur et pouvoir mettre à profit mon expérience d’organisatrice d’événement en agence. Plusieurs missions variées et toutes plus délicates (clientèle exigeante d’un GIE) m’ont permis de découvrir les attentes des annonceurs et le travail des agences vues de l’extérieur. Mon expérience à Etats d’Art a été un grand plus, j’avais l’expérience d’une agence, le carnet d’adresse des prestataires et la connaissance des tarifs. A la fin de cette mission, j’ai relancé mon réseau et ai repris mon agence.

Pour quelle(s) raison(s) as-tu choisi de créer ton entreprise ?
J’ai toujours été indépendante. Il est vrai qu’être salarié a beaucoup d’avantages : je trouve que le risque est moindre, on est souvent plusieurs à prendre des décisions, sans parler du salaire qui tombe tous les mois quoi qu’il arrive. Mais les horaires de bureau toujours un peu contraignants, le frein sur certains événements au niveau de la créativité m’ont conforté dans l’idée d’être à mon compte. Je prends des risques et je les assume, j’avance à mon rythme, je travaille quand je veux. Tout prend une dimension autre : un événement bien réussi, un compliment d’un client et je décolle pendant 2 jours ! Une critique et je remets en question tout l’ensemble, je travaille et retravaille pour améliorer.

Quel statut as-tu choisi ? Pourquoi ?
Je suis en SARL. Pas de raisons particulières.

C’est quoi, ta journée-type , si ça existe ?
Je regarde mes emails, réponds à chacun, relance ou classe les infos. Je me fais une To Do list pour la journée et j’essaie de la respecter ! Chaque journée est unique, je peux avoir un ou plusieurs RV avec des clients, prospects ou prestataires. Parfois je n’ai rien, j’en profite pour lire la presse événementielle (ou autre) et me tenir au courant des nouveaux lieux, nouveaux prestataires et éventuellement les contacte si ils correspondent à mes attentes.
Je donne aussi des cours de conception d’événements dans les écoles de commerce, c’est un challenge à chaque fois renouvelé car il faut intéresser 20 jeunes, passer un message clair et répondre à toutes les questions aussi compliquées soient elles. Ces cours sont pour moi un enrichissement tant du point de vue professionnel (remise en question, tendance, expliquer de manière didactique mon job qui est parfois sur de simples feeling) que personnel (savoir écouter, simplifier, apprécier une critique, donner un peu de son savoir).
Mes événements se passent la plupart du temps en soirée, je suis sur place du début à la fin, dans ce cas les journées commencent vers 7h pour s’achever vers minuit.

Si tu te projettes dans 10 ans, qu’imagines-tu ?
Continuer dans ce secteur, développer mon portefeuille clients, créer de nouveaux événements, de nouveaux produits culturels.

Quel conseil donnerais-tu à quelqu’un qui voudrait se lancer ?
Un bon produit, une bonne écoute, un respect du client, rester en éveil sur toutes les nouveautés et une remise en question permanente.

As-tu un site, un blog, un profil Linkedin, un mail… qui permettraient d’entrer en contact avec toi ?
Mon email est : etatsdart@yahoo.com
Le site de l’agence : 
www.etatsdart.com et vous pouvez aussi regarder sur TIVI pro une présentation de l’agence.

Publicités

, ,

1 commentaire

%d blogueurs aiment cette page :