Articles tagués débordements

Freelances : que peut-on leur demander (ou pas…) ?

Une fois n’est pas coutume, ce billet s’adresse essentiellement à nos (je ne dis pas mes, car je suis persuadée que beaucoup de freelances pourront reprendre à leur compte mes propos ;-)) clients et prospects !

  • Si vous faites une demande à un freelance, vous devez savoir ce que vous voulez. Et si vous ne le savez pas, parlez-lui de votre problème, et donnez-lui carte blanche (à moins que la conversation avec le freelance ne vous ait permis de formuler clairement votre besoin !)
    -> les freelances aiment les clients sérieux (mais le sens de l’humour est apprécié ;-))
  • Si vous avez un besoin, ne contactez pas 50 freelances, pour faire mettre en oeuvre ensuite la meilleure idée par le prestataire le moins cher
    -> les freelances ne se nourrissent pas seulement d’amour et d’eau fraîche !
  • Si vous n’avez pas d’idées, ne contactez pas 50 freelances pour ensuite mettre en oeuvre vous-même les idées qu’ils vous ont données…
    -> les freelances ne sont pas vos esclaves !
  • Si vous avez demandé un devis à un freelance, et qu’il vous a dit qu’il vous enverrait sa proposition dans 3 jours, ne le rappelez pas au bout de 5 minutes en lui demandant s’il est prêt…
    -> les freelances travaillent avec plusieurs clients et ils ont des délais à respecter !
  • Si vous avez énoncé clairement votre demande à un freelance, ne le rappelez pas le lendemain pour lui dire que vous avez changé d’avis (et que vous ne voulez plus d’une campagne de relations presse mais d’une stratégie réseaux sociaux)
    > les freelances n’aiment pas les girouettes et cela se ressentira dans le montant de votre devis !
  • Si vous avez accepté la proposition et le prix d’un freelance pour une prestation, évitez de lui sous-entendre tout au long de la mission que « à ce prix-là, vous seriez vous aussi prêt à changer de métier/statut » (dans ce cas, faites-le, payez vos charges et on en reparle dans trois ans)
    -> les freelances ont autre chose à faire que d’écouter vos insinuations jalouses et mesquines (bon, cela ne concerne pas beaucoup de clients, mais j’en ai une en tête, ce n’est pas la peine qu’elle me rappelle ;-))
  • Si vous avez commencé une mission longue durée avec un freelance, n’ajoutez pas sans arrêt de nouvelles prestations, au titre que « vu le montant global, on peut bien ajouter quelques petites choses »
    -> le freelance n’est pas votre salarié, il vous enverra des avenants !
  • Lorsqu’on a un projet « one shot » (on veut un communiqué de presse pour un événement par exemple), on ne fait pas croire au freelance que ce projet n’est que le début d’une longue collaboration et que ce serait bien d’emblée de vous proposer un tarif forfaité tenant compte des multiples prestations que vous commanderez
    -> les freelances ne sont pas des pigeons !

Quelque chose à ajouter ? 😉

, , ,

6 Commentaires

%d blogueurs aiment cette page :