Communication politique : tous les coups sont permis ?

Je ne me suis jamais autant intéressée à la communication politique locale que pour le deuxième tour de ces municipales. Tout le monde sait que Marseille n’est pas un laboratoire de bonnes pratiques, mais chaque jour, depuis deux semaines, apporte cependant son lot de « nouvelles » qui me laissent ébahie… Fausses affiches, faux site, discours délirants, propagande, diffamation… Une petite sélection concernant uniquement ces deux dernières semaines (j’en oublie plein, j’aurais dû tenir un journal de bord quotidien pour pouvoir être exhaustive !) :

En bonus, quelques infos « non datées » : le slogan de la candidate est le même que celui de François Fillon pour l’élection de 2017 (Une volonté pour la France / Une volonté pour Marseille), sa porte-parole aussi (Valérie Boyer, c’est sans doute un hasard ;-)). Les tracts (vrais et faux), distribués par milliers d’exemplaires, ne contiennent pas toutes les mentions légales (l’imprimeur n’a pas envie de se faire connaître ?!). Un faux site sur la candidate de l’opposition a été enregistré… au nom de l’association que la soutient… Que se passera-t-il d’ici le 28 juin ?

  1. Poster un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :