Animer une formation… masquée !

Quand j’anime des formations, on me dit souvent que « ça se voit que je suis du Sud » parce que je parle beaucoup avec les mains. Je trouve cela très drôle, parce que je suis née en Bretagne et ai passé la plus grande partie de ma vie dans la moitié Nord de la France. Ca ne m’empêche pas d’être expressive, heureusement :-). « J’anime », au sens littéral du terme, les formations, en y mettant beaucoup de gesticulations peut-être, mais pour moi c’est une condition sine qua non pour être efficace.

Lorsque j’ai dû il y a plusieurs années donner une formation à douze personnes dans une salle minuscule où je n’avais même pas de bureau pour poser mon ordinateur (j’ai dû l’installer sur celui d’une participante), avec moins d’un mètre carré autour de moi pour agiter les bras, je me suis sentie comme un lion en cage. En plus, je n’avais pas le recul suffisant pour voir les visages des deux stagiaires qui étaient littéralement collées à moi. Et l’une d’elles a rendu une évaluation négative. Pas sur moi ni sur le contenu de la formation, mais sur les locaux et les conditions du stage. Je ne pouvais que la comprendre mais cela m’a mise dans une colère ! J’ai ensuite refusé de retravailler avec cet organisme, alors que j’intervenais pour la première fois pour eux, et qu’en plus la formation se passait à Marseille… Bon, en fait je ne regrette rien. Une deuxième session dans ces conditions aurait été impossible.

La semaine prochaine, j’anime une formation intra dans les locaux d’une entreprise à Marseille. J’ai reçu avec mon contrat les horaires, le code d’accès et la mention « vous devrez porter un masque« . Evidemment ai-je pensé, je vais passer deux jours avec ces personnes dans une salle de réunion. Et puis je me suis dit que je serais masquée et qu’ils le seraient eux aussi… Est-ce que l’on va pouvoir se comprendre avec les yeux ? Bon, je ne suis pas inquiète, mais curieuse de savoir comment ça va se passer. Pour l’instant, je n’ai porté un masque qu’une fois, pour entrer dans un supermarché. Je me suis très vite habituée à voir les autres en porter, mais je me suis sentie très mal à l’aise avec le mien. Il fait déjà très chaud à Marseille et c’est inconfortable. Je sais, c’est sans doute une fausse excuse. C’est certainement tout aussi inconfortable d’en porter l’hiver, même si ça tient chaud.

Est-ce que je vais pouvoir voir dans leurs yeux qu’ils ont compris, qu’ils acquiescent, qu’ils doutent, qu’ils réfutent mes propos ? Je découvrirai tout cela au fur et à mesure. Et probablement, après ces deux jours, j’aurai appris à animer une formation masquée, et pourrai éviter la prochaine fois d’éventuels écueils. L’adaptabilité, c’est bien l’une de nos caractéristiques d’humains, n’est-ce pas ?

 

  1. #1 par Nizar Aazou le 28 mai 2020 - 09:37

    Ne vous inquiétez pas, les yeux disent plus et vous aurez le langage gestuel avec vous.
    Bon courage pour la formation. PS : peut-être une vitre transparente sera utile pour enlever le masque tout en respectant les consignes et les protocoles sanitaires.

    J’aime

    • #2 par Isabelle Prigent le 28 mai 2020 - 11:06

      Merci de vos encouragements Nizar et en effet, c’est une bonne idée la visière ! Je vais voir si je peux m’en procurer ;-). Et vous, vous avez déjà animé des formations masqué ?

      J’aime

  2. #3 par Hoppenot le 28 mai 2020 - 10:09

    En effet pas évident le port du masque. Moi j’ai l’impression d’étouffer. Je le porte à chaque fois que je vais au supermarché, chez l’orthodontiste pour les enfants etc… mais non je n’arrive pas à m’habituer à voir tout ces gens masqués et ça m’oppresse… je trouve ça « triste »…

    J’aime

    • #4 par Isabelle Prigent le 28 mai 2020 - 11:09

      Comme je le dis dans le billet, il n’y a plus beaucoup de gens masqués ici, mais on se tient à distance, on s’écarte quand on doit croiser quelqu’un sur un trottoir… Tout ça n’est pas très naturel, est-ce qu’on va vraiment s’y habituer ?

      J’aime

  3. #5 par Laurence Perchet le 28 mai 2020 - 15:52

    Sincèrement Isabelle, je te souhaite bon courage pour animer une formation avec un masque ! J’ai beaucoup de mal à supporter le port du masque, on étouffe là dessous ! J’avais un FFP2 à un moment donné, que je portais pour aller en supermarché, j’étais rouge pivoine quand je le retirais ! J’ai porté ce masque jusqu’à 2 heures d’affilée. Infernal. Le port du masque n’est absolument pas prévu pour parler plusieurs heures durant. Pour moi, c’est une hérésie… Il faudrait garder ses distances, à la rigueur le mettre au moment de la pause si tu croises des stagiaires, du personnel, mais le retirer pour le cours… Tu nous tiendras au courant ?

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :