Le réseau social d’entreprise, la solution pour un télétravail efficace ?

Je donne depuis plusieurs années des formations autour du réseau social d’entreprise. Comment le mettre en oeuvre, comment le faire vivre…
S’il a eu son heure de gloire il y a dix ans (enfin, on peut dire qu’il a été adopté en masse dans les grosses sociétés à cette époque), depuis trois ou quatre ans, l’intérêt pour le RSE décline. Cet outil qui devait supplanter la messagerie et l’intranet s’est souvent ajouté aux deux, et n’a pas convaincu les salariés (« encore un truc en plus pour nous faire perdre du temps« ).

Fournie avec la suite Office, donc considérée comme « gratuite », Yammer, la solution RSE de Microsoft, a été mise en place massivement dans les entreprises. Copiée sur Facebook, elle ne nécessite pas de formation, « tout le monde sait se servir de Facebook » pour être prise en main, donc son implémentation n’a souvent été accompagnée d’aucune communication. Si on ajoute à cela des managers un peu dubitatifs « c’est quoi cet outil qui permet à tout le monde de se parler ?« … on a tous les ingrédients d’une recette ratée.

Pourtant, les éditeurs ont continué d’y croire, proposant régulièrement nouvelles solutions et fonctionnalités. Facebook a lancé sa solution, Workplace, fin 2016, bien après tout le monde, mais après s’être laissé le temps de la réflexion. Champion du réseau social grand public, il devait devenir celui de l’entreprise. C’est comme cela qu’il a été accueilli par tous les consultants. Mais l’affaire Cambridge-Analytica – entre autres – a sérieusement ébranlé la confiance des entreprises, très logiquement soucieuses de la confidentialité de leurs données. Le succès de Workplace, qui avait d’emblée pris une importante part du marché des RSE, s’est vite essoufflé.

Dans les mois à venir pourtant, si le télétravail prend l’essor escompté (le nombre d’alertes Google sur le sujet !), le réseau social va devenir un incontournable. C’est en effet, à mon sens, la meilleure façon d’être « au boulot avec ses collègues », à distance. Pour ceux qui ne connaissent pas, ou n’ont jamais utilisé de réseau social d’entreprise, comparez avec votre utilisation de Facebook : un post, et vous informez tous vos amis de votre actu. Avec vos collègues, même principe – vous avez une question ? Posez-la dans la communauté des experts. Vous voulez échanger des trucs et astuces sur la gestion du temps en télétravail ? Créez votre communauté sur le sujet.

Et comme la vidéo, et notamment Zoom a connu, une adoption massive pendant le confinement, Facebook lance aujourd’hui une solution concurrente, Workplace Rooms, qui permettra de mettre en place des vidéoconférences à partir du RSE.

Voilà, c’est un aperçu rapide, mais j’aimerais savoir, si parmi vous il y a des salariés en télétravail, quel est votre point de vue « post-confinement » sur le réseau social d’entreprise ?

  1. #1 par Laurence Perchet le 26 mai 2020 - 11:38

    Bonjour Isabelle. Un coucou en passant pour te dire que je te lis depuis plusieurs jours et je constate que tu as repris la plume à un rythme soutenu ! Ça m’épate ! Ton constat sur le RSE est très juste. En communication, il m’arrive d’aborder le RSE avec les étudiants, mais j’avoue personnellement avoir du mal à y adhérer, d’autant que c’est une formule propre aux très grandes entreprises.Quid des autres ? Bonne continuation Isabelle et sans doute à bientôt via ton blog !

    J’aime

    • #2 par Isabelle Prigent le 26 mai 2020 - 21:06

      Hello Laurence, contente de te retrouver ici ! J’ai formé des collaborateurs de grandes entreprises aux RSE, mais aussi ces dernières années, très souvent des communicants travaillant dans des PME. Et finalement, j’ai l’impression que c’est dans les PME où les collaborateurs se sentent souvent plus libres de s’exprimer (ils se connaissent tous ou presque) que le RSE « prend » le plus facilement via les communautés portant sur des sujets tels que le sport et les loisirs. C’est plus simple ensuite de l’étendre à des thèmes « projets » ou « métiers ». Merci de ton commentaire et à bientôt j’espère (d’ailleurs, ça te dit un témoignage sur « travailler autrement » ? Ce fut ton cas quand tu as changé de région…

      J’aime

      • #3 par Laurence Perchet le 27 mai 2020 - 16:41

        Un témoignage ? Pourquoi pas ? C’est surtout qu’en changeant de région, j’ai dû changer de métier plus que de manière de travailler, tout en m’appuyant sur le métier que j’avais exercé pendant 20 ans ; et avec le confinement, j’ai changé complètement, comme tous les profs, ma façon de travailler, entièrement sur plate forme numérique. Vois si mon expérience t’intéresse et entre dans ta ligne éditoriale, comme on dit en comm’ ! A bientôt !

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :