Changer notre imaginaire…

J’ai regardé hier en replay sur France 5 « Le monde en face : Effondrement ? Sauve qui peut le monde« . Franchement, j’avais vu un extrait et je croyais que ça allait me faire bien rire, entre complotistes et collapsologues.

C’est tout l’inverse qui s’est produit : à part les interviews discutables de deux Américains (l’un qui vend aux milliardaires des suites à 3 millions de dollars dans son bunker à 75 mètres sous terre et l’autre qui se balade avec une hache dans son sac à dos), le reste est très intéressant, que l’on soit d’accord ou pas. Yves Cochet (toujours extrême), Jean Jouzel (toujours nuancé), Pablo Servigne (écoutez-le dire « nous sommes en guerre« , ça donne vraiment l’impression qu’il a servi de modèle à quelqu’un d’autre – suivez-mon regard ;-)), Virginie Raisson-Victor (que je ne connaissais pas, j’ai vu qu’elle avait donné une conférence TEDX, je vais regarder ça…). Chacun à sa façon explique que la situation est grave et que notre modèle doit changer. Notre imaginaire doit changer, dit l’un des intervenants, car le capitalisme n’est pas un modèle que l’on peut continuer à suivre. Et ceux que j’ai préféré, ce sont les jeunes d’Extinction-Rebellion, Sixtine Dano en tête. Non-violents mais déterminés. Bravo à eux.

Est-ce qu’après le COVID on va enfin réaliser qu’il faut agir pour le climat ? J’ai longtemps pensé que sans décision politique ce n’était pas la peine d’agir à l’échelle individuelle, mais finalement, on a décidé en famille de faire notre part du colibri. Les enfants veulent devenir végétariens, mais cela me semble un peu compliqué à mettre en oeuvre du jour au lendemain. Cela dit, depuis le confinement, on ne mange de la viande seulement deux fois par semaine. Depuis la rentrée dernière, on a deux poules (bon, j’en avais envie comme animaux de compagnie, je les adore) et un composteur, qui se  chargent de tous nos déchets organiques.
J’ai appris à faire ma lessive et mes produits ménagers. On n’est pas encore au point sur le vrac, faute d’avoir trouvé une solution intéressante à proximité, mais ça viendra.
Mon fils commence à dire qu’il ne veut plus voyager en avion… Je ne suis pas prête à renoncer aux voyages pour l’instant, mais qui sait, comme nous ne franchirons pas les frontières cet été, je vais peut-être me convertir durablement aux vacances en France !

  1. Poster un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :