Un rendez-vous, un 2ème RDV, un 3ème, puis… on négocie ?

Cette agence m’a contactée dans le courant de l’été. « Ce serait bien de se rencontrer rapidement, nous avons un grand projet pour la rentrée« .

C’est loin, mais comme c’est l’été, je ne croule pas sous les missions. J’y vais. J’avais un a priori plutôt négatif (le lieu, le contenu de la mission qui me semblait flou…), mais l’interlocutrice est sympa.

Elle me demande une proposition que je devrai venir lui présenter. Je trouve cela un peu ridicule, parce que lorsqu’on a parlé une heure du projet, j’ai eu le temps d’expliquer en détail comment j’allais procéder, et il reste simplement à établir un devis. Cela m’agace, mais j’accepte.

Je reviens donc à la rentrée avec ma proposition. Le rendez-vous se passe à nouveau très bien. Mais, je parlais d’intuition l’autre jour, je sais que je ne suis pas la seule à qui on a demandé une proposition, je trouve le « process » vraiment lourd, bref, je ne le sens pas.

Contre toute attente, je suis recontactée plus d’un mois plus tard « notre projet a pris du retard, mais on a décidé de travailler avec vous, rencontrons-nous avec les différents interlocuteurs« .

J’y retourne… A nouveau, le rendez-vous se passe bien. Les différents interlocuteurs sont intéressés, à l’écoute, posent des questions pertinentes. Je repars avec pour mission de détailler mon devis pour un contrat de plusieurs mois. C’est fait le lendemain.

Une semaine passe, et je reçois un mail « peut-on revoir le tarif ?« . Je réponds dans la foulée « le tarif correspond à la mission demandée. Si vous voulez payer moins cher, je peux supprimer telle ou telle prestation« . Pas de réponse.

Quelques semaines plus tard, j’envoie mes voeux aux différents interlocuteurs rencontrés.
Aucune réponse.

 

Publicités
  1. #1 par SAUTY le 10 février 2017 - 18:56

    Bonjour Isabelle,

    Il est souvent efficace de faire des « ballons d’essai » budgétaire lors du premier entretien (surtout en face à face) du style « pour un projet comme cela, en gros, on est sur un budget de XXX euros  » Au vu des réactions, on réajuste le niveau de prestation et c’est l’occasion de leur demander quel est leur budget.

    Si leur préoccupation principale c’est le prix, alors vous dégradez les prestations ou vous refusez poliment en leur disant que vous ne faites pas ce genre de travail où, à l’arrivée, personne n’est content !

    Si leur préoccupation majeure, c’est l’efficacité, alors il y a un travail d’explication à faire de vos tarifs en insistant sur la qualité et l’efficience de vos propositions/dispositif

    Après, ils n’ont peut-être pas les moyens de faire appel à vous. Bien sûr, c’est moins facile à dire au prospect quand on n’a pas beaucoup de boulot, mais ça crédibilise pour la prochaine fois et surtout ça vous met dans la bonne « case », celle des consultantes « chers » et bien.

    Dans la réalité, les clients veulent souvent les deux et on rencontre toute sorte de gens … mais faut pas sortir de chez un prospect sans indication budgétaire, voire une enveloppe dans laquelle il faut rentrer.

    En espérant que cela vous aide …

    Philippe

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :