Les plates-formes de mise en relation freelance-entreprise, ça marche pour qui ?

Comme beaucoup d’entre nous, quand je vois apparaître une nouvelle plate-forme de mise en relation freelance-entreprise, je m’inscris. Ca ne coûte rien, ça va vite… et puis on espère toujours que cela va nous permettre de faire l’impasse sur la prospection ;-).

Pourtant, j’ai toujours déchanté : soit la plate-forme ne fonctionne pas du tout, elle est mal référencée, et les entreprises n’y vont pas, donc il n’y a jamais d’offre, soit elle communique beaucoup et tous azimuts et là on pourrait passer des journées entières à faire des devis… pour des entrepreneurs qui en sont au stade du business plan et qui ont absolument besoin de savoir « combien ça coûte une opé de relations presse ? ».  A ce jour, je n’ai jamais identifié de projet sérieux via ces plates-formes, mais je ne désespère pas ! Si elles se mettent à prospecter les PME et les grands comptes  – qui forcément se posent aujourd’hui la question de faire appel à des freelances -, nous verrons un jour apparaître des offres sérieuses.

Qu’en pensez-vous ?

Advertisements

,

  1. #1 par Laurence Perchet le 15 décembre 2016 - 13:46

    Bonjour Isabelle,
    Je vois que tu reprends la plume ! Ca fait plaisir ! Même diagnostic que toi pour l’intérêt de ces plates formes. Je m’étais inscrite sur bon nombre d’entre elles et effectivement j’ai été systématiquement déçue. Soit tu tombes sur des plates formes ciblées métiers du développement informatique et Web, soit sur des plates formes très généralistes, avec beaucoup d’offres peu ciblées en terme de communication parce que les annonceurs sont, comme tu le dis si bien, en lancement de projet de création d’entreprise. Il y a celle de Viadéo, mais j’ai arrêté de m’abonner. Même pour les offres dans mon secteur, la rédaction, quand je lisais le niveau rédactionnel du cahier des charges, j’étais souvent ahurie du manque de précisions. Je ne sais pas si il y aura une évolution positive… on avait le même phénomène il y a 6 ou 7 ans avec l’auto-entrepreunriat. Il y avait un filon et du coup, certaines plates formes l’exploitaient. La plupart n’existe plus aujourd’hui. A méditer !

    J'aime

    • #2 par Isabelle Prigent le 22 décembre 2016 - 18:24

      Bonjour Laurence,
      Hé oui, j’ai clairement manqué d’assiduité sur ce blog cette année ! J’essaierai d’être plus présente en 2017 😉
      Concernant ton commentaire, nous avons donc le même ressenti sur ces plates-formes.
      Je te souhaite d’excellentes fêtes de fin d’année !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :