La « fausse personnalisation », c’est nul !

Quand je m’occupe de relations presse, j’envoie des communiqués de presse parfaitement classiques à des journalistes, quitte à avoir avec des ceux que je connais bien des conversations « plus perso » quand je les appelle ensuite.
Quand je m’adresse à des blogueurs, je leur envoie des mails personnalisés. J’ai auparavant lu leur blog, vu qu’ils s’intéressaient au domaine de mon client et leur présente son produit en leur proposant de le tester. Pas la peine que je leur précise qu’après le test j’aimerais qu’ils en parlent, ils ne sont pas débiles, ils comprennent bien ! Parfois j’ajoute le communiqué de presse, en précisant bien « pour info, je vous joins le communiqué adressé à la presse ».

Il ne me viendrait jamais à l’idée d’envoyer ce type de mail personnalisé à un journaliste inconnu, ni d’envoyer un communiqué en mailing à des blogueurs… C’est parfaitement contre-productif, tout le monde le sait.

Et pourtant. L’année dernière, lors d’une soirée réseau, j’ai rencontré une consultante super sympa. Elle m’a dit qu’elle était spécialisée dans les réseaux sociaux, m’a parlé de ses clients… On a prévu de se voir pour un déjeuner ensuite, mais finalement cela ne s’est pas fait.

La semaine dernière, elle m’envoie un mail « super, me dis-je, on va se faire un déjeuner de rentrée ! ». Et je commence à lire le mail et me rends compte qu’il s’agit d’un mailing de masse, où elle présente un nouveau service, qu’elle me demande de l’aider à promouvoir. Ca commence pourtant bien par « bonjour Isabelle, comment vas-tu ? Je ne sais plus si nous avions eu l’occasion d’en parler, mais… » et ça se termine par « Vous recevez ce mail car nous nous sommes déjà rencontrés, à moins que nous ne soyons simplement en contact sur les réseaux sociaux 🙂« . Un coup d’oeil en haut du mail m’a permis de vérifier que ce mail avait bien été envoyé via un logiciel d’e-mailing.

Hé ben… passée la déception, je me suis dit que si c’était nul personnellement (je n’ai plus aucune envie de revoir quelqu’un qui s’adresse à moi de cette façon) , je ne vois pas non plus l’intérêt professionnel de la chose. Qui sera séduit par ce type de message et aura envie de l’aider ? Je ne vois pas bien…

Publicités

, ,

  1. #1 par Laurence Perchet le 7 septembre 2015 - 11:07

    Bonjour Isabelle,
    D’abord, bonne rentrée ! Ca m’arrive de recevoir ce genre de mails. Bien sûr que c’est du temps perdu pour l’émetteur puisque ça va droit à la corbeille ! Je ne comprends même pas l’objectif… c’est du mauvais travail, c’est tout…

    J'aime

    • #2 par Isabelle Prigent le 8 septembre 2015 - 11:12

      Bonjour Laurence,
      Merci et bonne rentrée à toi ! Tout va bien en Touraine ?
      Je suis d’accord avec ton commentaire. Et dans ce cas précis, c’est doublement du mauvais travail, parce que cette personne est censée avoir pour métier de conseiller des clients pour ce type de prestation ! Pauvres clients 😉

      J'aime

  2. #3 par Raphaël Y. le 7 septembre 2015 - 11:17

    Comme dis Jean-claude Dusse : « On sait jamais sur un malentendu » !

    Oui, les fausses personnalisations, ça détecte rapidement et c’est vraiment contre productif car on essaye de te tromper.

    Après les démarches aux près des blogueurs sont parfois un peu tordu ou obscur. Dans mon cas, on m’a proposé de faire des retours en termes d’expériences utilisateurs sur l’évolution d’un service et de rencontré l’équipe qui avait fait la refonte. Sans doute pour que j’écrive quelque chose par la suite… ce qui n’était pas très explicite, et assez ambiguë dans le sens ça me demandais aussi de faire ce que je fais dans des prestations.

    J'aime

    • #4 par Isabelle Prigent le 8 septembre 2015 - 11:21

      Bonjour Raphaël,
      Effectivement, le cas dont tu parles est tordu et obscur, mais c’est souvent le cas car on ne sait pas très bien encore comment s’adresser à des blogueurs. Je pense que la société qui t’a demandé de faire ces retours d’expérience savait très bien que cela faisait partie de tes prestations. Ils attendaient sans doute deux choses : avant tout que tu formules ton avis de pro lors de votre rencontre et éventuellement que tu en parles sur ton blog, uniquement si ton avis était positif ;-). Ce n’est pas facile à dire !

      Il y a un an, j’ai donné des produits d’une valeur commerciale de 300 € à 10 blogueurs « pour test ». Je n’avais franchement aucune assurance que le produit soit efficace et j’avais alerté ma cliente qui en était bien consciente, mais prête à prendre le risque.
      Quand j’ai proposé le test aux blogueurs, j’ai vraiment hésité à dire « et parlez-en (uniquement) si vous êtes satisfait ». Evidemment, cela ne se fait pas… Donc je me suis contentée d’insister sur la valeur du produit.
      Le message subliminal a été reçu. J’ai eu deux retombées très positives, les autres blogueurs se sont abstenus. Ma cliente était ravie 😉

      J'aime

  3. #5 par letarotdesfilles le 7 septembre 2015 - 11:31

    Comme tu as raison! Je n’ai jamais reçu ce genre de prospect – mon activité ne s’y prête pas – mais ça partirait illico à la corbeille…Comme dit Laurence, c’est du « mauvais travail »…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :