Portrait : Céline Lieffroy, télésecrétaire

Celine-LieffroyCéline et moi avons débuté notre activité en freelance la même année. Nous avons d’abord fait connaissance via la lecture de nos blogs respectifs, avant de nous croiser au café de freelances. Depuis, elle s’est installée dans l’Ouest et moi dans le Sud ! les allergiques à la paperasse (dont je fais également partie, même si j’essaie de me soigner !) devraient être sensibles à son témoignage 😉

Prénom, métier, âge et parcours en une phrase
Céline, télésecrétaire, 39 ans. Après des études d’histoire et la création d’une librairie spécialisée, je suis devenue télésecrétaire spécialisée en retranscription audio.

Depuis quand as-tu créé ta société ?
J’ai commencé en 2009 comme assistance administrative et commerciale à distance, puis je me suis recentrée principalement sur des missions de retranscription audio avant de m’associer à deux consœurs. J’ai ensuite arrêté un an pour me consacrer à l’accompagnement des télésecrétaires, avant de reprendre mon activité de transcriptrice fin 2014.

Pour quelles raisons as-tu choisi d’être indépendante ?
J’ai une grande capacité de travail, et je me suis toujours sentie trop à l’étroit dans mes différents postes salariés. Je préfère aussi travailler à mon rythme et de la manière dont je le souhaite pour un meilleur confort et aussi une plus grande efficacité.

Quel statut as-tu choisi ? Pourquoi ?
J’ai d’abord choisi le statut d’entrepreneur-salarié au sein d’une coopérative d’activités parisienne. Depuis que j’ai déménagé en Bretagne, je suis sous le statut d’EURL, mais je réfléchis toujours à réintégrer une coopérative…
Si je recherche l’autonomie dans mon travail et souhaite être libre de mes choix professionnels, je ne tiens pas spécialement à être chef d’entreprise. Cela ne me parle pas trop. Je suis en adéquation avec les valeurs et l’utopie des coopératives : liberté, responsabilité et solidarité au sein d’une entreprise partagée.
En outre, je suis allergique aux formulaires Cerfa et je n’ai jamais rien compris aux différents impôts et taxes auxquels sont assujettis les professionnels. J’aime l’idée de cotiser au régime général.
Quand j’ai quitté ma coopérative, je n’ai choisi l’EURL que par facilité, et parce que c’était le statut de ma librairie, mais j’ai pris un comptable pour s’occuper de toutes mes déclarations sociales et fiscales.

C’est quoi, ta journée-type, si ça existe ?
Le contenu de mes journées dépend évidemment de mes missions en cours, mais il y a tout de même certaines constantes. Je commence très tôt ma journée de travail par les missions de rédaction et de retranscription audio, que ce soit en semaine ou le week-end, mais je me sens libre de prendre mon après-midi quand je le souhaite. J’arrête généralement de travailler entre 12 et 14 heures pour manger, puis me balader avec mes chiens. L’après-midi est souvent moins intense, et je m’arrête relativement tôt, jamais après 19 heures, car je ne suis pas du soir…

Si tu te projettes dans 10 ans, qu’imagines-tu ?
Je ne ferais certainement pas le même métier, en tout cas je l’espère, car j’ai besoin de changer et de découvrir d’autres domaines. Mon rêve secret, qui ne le sera plus dès que tu auras publié cette interview, est d’aider et d’accompagner les porteurs de projets à réussir la création de leur propre activité. Je ne sais pas comment réaliser ce rêve, mais je le garde en tête au cas où.

Quel conseil donnerais-tu à quelqu’un qui voudrait se lancer ?
Mon premier conseil est d’oser et de le faire. Je suis assez effarée de voir des personnes qui ont des capacités exceptionnelles mettre des mois, voire des années à se lancer, parce qu’elles n’osent pas, hésitent, tergiversent. Que de temps perdu ! Je ne sais pas ce que le système éducatif ou d’information nous met dans la tête, mais les risques ne sont pas si grands, et on a le droit de se planter. Il n’y a pas de honte. La honte, c’est d’en avoir envie et de ne rien faire. Pour ma part, je porte assez bien les stigmates de l’échec, je vous assure 🙂

As-tu un site, un blog, un profil Linkedin, un mail qui permettraient d’entrer en contact avec toi ?
Mon site pour la retranscription audio : http://maia-secretariat.fr/
Mon blog : http://www.croquefeuille.fr/

Publicités

,

  1. #1 par Céline le 26 mars 2015 - 06:42

    Merci, Isabelle, pour ce portrait 🙂

    J'aime

  2. #2 par HUILIER le 26 mars 2015 - 07:57

    J’avoue qu’en lisant cette interview, le télésecrétariat me manque ! Bravo Céline pour ce parcours professionnel !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :