En fait, c’était une « fausse » demande ?

Je suis dans la rue, je sors de rendez-vous, mon téléphone sonne. Numéro privé.  Tout à l’heure, quand j’étais chez mon client et que mon téléphone « en mode silencieux » était posé devant moi, j’ai déjà vu s’afficher cette mention… Bon, je réponds, malgré le bruit ambiant !

C’est une femme qui m’appelle de l’étranger.  Elle a trouvé mes coordonnées sur Linkedin et voudrait que je l’aide à (re)lancer sa com’ sur les réseaux sociaux. Elle ne me parle pas précisément de sa société, mais critique son actuel prestataire pour son inefficacité… Je me dis tout de suite que c’est peut-être son produit qui pose problème. Bref. Tout en marchant, j’avise une station de bus, je m’assieds. Zut, mon cahier est au fond de ma sacoche d’ordi, j’attrape un bout de papier au fond de mon sac, je note son nom et son téléphone, en lui disant que je la rappellerai le lendemain matin pour plus d’infos « je suis dans la rue, je ne vous entends pas très bien, désolée« . Le lendemain, quand j’ai voulu la rappeler, je n’ai pas trouvé mon bout de papier…
Quand s’est-il envolé ? Mystère ! Il m’a été impossible de retrouver le nom de cette femme (long et compliqué, je lui avais pourtant demandé de l’épeler, mais je ne l’ai pas enregistré !), quant au n° de tél., je ne connais déjà pas mon n° de fixe, alors…

Pendant une semaine, j’ai cru qu’elle allait me rappeler. Elle ne l’a jamais fait. Donc merci petit papier de t’être envolé. Cette cliente n’était pas sérieuse, avait une proposition fantaisiste, n’avait pas choisi de travailler avec moi (j’étais un numéro de plus dans sa liste probablement). Je n’ai pas perdu de temps.  Tant mieux.

Publicités

,

  1. #1 par Laurence Perchet le 26 juillet 2013 - 09:25

    Isabelle,
    des « plans » comme celui que tu décris sont assez fréquents. Je pense que tu as été trompée par le fait que tu travailles pour un client anglais, si je ne dis pas de bêtise. Mais la plupart du temps, ce genre de contact ne mène strictement à rien. Enfin, pour ma part, tous ceux que j’ai eux dans le style de ce que tu décris étaient pure fantaisie !

    J'aime

    • #2 par Isabelle Prigent le 26 juillet 2013 - 19:15

      Oui, tu as raison, ce n’est pas rare, mais cette perte de temps récurrente reste pénible à vivre !

      J'aime

  2. #3 par Laurence Perchet le 26 juillet 2013 - 09:25

    « tous ceux que j’ai eus », naturellement…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :