Les contrats longue durée pour les agences, les actions ponctuelles pour les freelances ?

A chaque fois que je suis mise en concurrence avec une agence – ce qui n’est finalement plus si rare – il s’agit de demandes de prestations longue durée. 1 an. Comme je le disais hier, la plupart du temps, je perds.

C’est très compliqué je trouve, en étant freelance, de gagner ce type de contrat parce que j’ai l’impression qu’en face de l’agence on est seulement l’option « pas chère ». Notre souplesse, notre adaptabilité, notre réactivité, nos compétences et notre expérience… ne pèsent pas lourd face à la proposition d’une agence, dans le cas où son tarif serait à peu près égal au nôtre.

Et pourtant (je généralise, je sais qu’il y a des agences – certaines de celles avec lesquelles j’ai travaillé, d’ailleurs, qui sont très sérieuses), si aujourd’hui une agence accepte des missions d’un an, certes, mais calibrées autour d’interventions de 2 à 4 jours/mois (ce qui représentait avant la crise « des clopinettes » et ne méritait pas la simple lecture du brief il y a quelques années…), c’est parce que les temps sont durs et rarement par intérêt réel pour le projet. Il y a donc de fortes chances que votre interlocuteur soit :

– un stagiaire en fin de mission, qui sera remplacé bientôt par un autre
– un débutant (je ne critique pas, j’ai été débutante, mais aujourd’hui, j’estime qu’à tarif égal, mes 16 ans d’expérience devraient faire la différence)
– le consultant pas motivé qu’on ne met plus sur les sujets « vraiment importants ».

Vous serez donc considéré comme la 3ème roue du carrosse, celui dont on regarde le numéro s’afficher en disant « hum, je le rappellerai la semaine prochaine » ou « zut, y’a plus personne ici qui connaisse son dossier, à celui-là« .

Bon, faut-il que j’en rajoute sur la démonstration pour vous expliquer que faire appel à une agence, c’est bien, mais c’est forcément mieux quand on en a les moyens ?
Un freelance qui sera enthousiasmé par votre projet sera a priori toujours plus créatif, force de proposition, présent, impliqué… pour répondre au mieux à vos demandes, d’autant plus que pour lui, vous serez un « gros » client.
Qu’en pensez-vous ?

Publicités
  1. #1 par Laurence Perchet le 9 mars 2013 - 00:50

    Isabelle,
    voilà un sujet intéressant. Tu te doutes bien que j’ai mon avis sur la question…Il est difficile de lutter, seul(e), même avec des partenaires fiables, professionnels et fidèles, contre une agence qui intègre toutes les compétences en interne (soit disant…) sur des contrats au long terme. Les entreprises veulent être rassurées. C’était déjà une vérité, mais c’est devenu une contrainte avec la crise, notamment pour les indépendants. Même assumée seul(e), la prestation de conseil d’un freelance est malheureusement mise de côté. Je comprends parfaitement ce que tu dis quand tu exposes tes 16 années d’expérience professionnelle qui font la différence, et elles le font, n’aies pas de doutes là dessus… mais au risque d’être un peu pessimiste, il s’agit d’une vision théorique. Après, il faut vraiment regarder qui est en face de toi, et là, je parle du communicant d’entreprise qui te demande un tarif. Quel est son parcours à lui ? A-t-il besoin d’être rassuré au maximum ? Est-il un pur produit maison ou as-t-il bourlingué entre annonceurs et agences ? Souvent, tu sais, les réponses à tes questionnements sont également à ce niveau.

    J'aime

  2. #2 par Laurence Perchet le 9 mars 2013 - 00:51

    Bon, je suis fatiguée et j’ai fait des fautes sur ma réponse, tu m’excuses miss ! bon Week !

    J'aime

  3. #3 par legidea le 14 mars 2013 - 10:38

    Bonjour,

    Je me permets de rebondir sur le sujet, le pratiquant un peu au quotidien.

    En effet, je suis moi aussi un freelance mais du monde juridique sous le nom de Legidea. J’ai mis en place un service dédié aux professionnels de la communication et notamment les indépendants , appelé My Juriste, afin de les accompagner dans la constructions de bases juridiques solides et notamment contractuelles : C.G.V, contrats de partenariat avec des agences, contrats de cession de droits d’auteur, dépôt de marque.

    Il est vrai que pour un freelance qui débute cela est difficile et je m’efforce de les soutenir, dans la limite de mes compétences, afin que leur travail puisse être valorisé et le mieux protégé possible.

    Votre blog est passionnant continuez comme cela.

    N’hésitez pas à découvrir mon Site Web : http://www.legidea.fr

    Bonne journée.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :