Une offre à ne pas rater, un événement incontournable…

Je reçois beaucoup de mails (comme vous, j’imagine ;-)). Des demandes de chercheurs d’emplois et d’étudiants, j’en parlais hier, mais aussi des propositions, plus ou moins commerciales, d’entreprises, souvent assorties d’un communiqué de presse (il faut que j’écrive un billet sur le thème « les communiqués n’ont pas pour objet de vendre un produit ? »).

Ces e-mails commencent souvent par « nous avons pensé que notre offre pourrait intéresser vos lecteurs« . Sauf que, chère Madame ou cher Monsieur, mes lecteurs sont a priori (pardon, je n’ai pas encore lancé de grande enquête annuelle à ce sujet !!) des freelances comme moi…
Donc peut-être que l’offre peut m’intéresser aussi ? Ce serait bien de m’en parler d’abord, alors, au lieu de vous précipiter vers « mes lecteurs » (je sais, ils sont plus nombreux que moi toute seule, et je ne suis pas le centre du monde, n’est-ce pas ?!).
Ah ben en fait, non. Pas une ligne de ce mail ne m’est destinée. Le produit exceptionnel s’adresse à mes lecteurs, à qui je pourrais en parler, et peut-être que  je pourrais même lancer un concours, avec des produits/des licences à gagner ? « Tout est envisageable, parlons-en« . Ben évidemment, j’ai bien envie de consacrer du temps à un truc qui ne me concerne pas…

Et ça se termine par « j’imagine que vous êtes très sollicité » sans -e. Là, j’ai un doute : coquille ou mail généraliste déguisé sous un ton « prise de contact personnel » ? Allez, j’arrête de me poser des questions, je clique sur « supprimer ».

Désolée, chers lecteurs, vous avez peut-être par ma faute raté l’offre de l’année. Encore que… Vous devriez certainement recevoir un mail qui la présentera… et peut-être que vous m’en parlerez car vous la trouverez utile pour vos lecteurs ?!

Publicités

, , ,

  1. #1 par florenceramette le 16 mars 2012 - 08:23

    J’en reçois aussi de temps en temps mais je clique très vite sur « supprimer » sans état d’âme. Hier, j’ai reçu un message qui commençait par « Suite à votre statut de pigiste, et si vous êtes …. ». La mauvaise syntaxe, le vocabulaire inapproprié et la méconnaissance du terme « pigiste » (je n’en suis pas une !) sont rédhibitoires !

    J'aime

  2. #2 par Isabelle Prigent le 16 mars 2012 - 09:13

    Bonjour Florence,
    Lorsque le mail évoque une éventuelle mission, je le lis jusqu’au bout… Il m’est arrivé de recevoir des demandes mal formulées, qui ont ensuite débouché sur une mission intéressante (mais effectivement, inhabituelle : je pense à un client retraité, représentant d’une association, qui ne savait pas ce qu’était la communication avant de me contacter ;-)). Concernant les offres commerciales, je n’y répondrais que si elles m’étaient réellement personnellement adressées et intéressantes pour mes lecteurs/clients… J’en parle au conditionnel, parce que ce n’est jamais arrivé !
    Bonne journée .

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :