Freelance/client : ça sert à quoi de se mettre en concurrence ?

Aujourd’hui, je prends un brief « RP et réseaux sociaux ».  Super produit, innovant, projet vraiment enthousiasmant.  Mais… J’ai deux interlocuteurs, la directrice de la société et ce jeune homme pas content, là, qui s’est assis dans le coin sans se présenter. Tout à l’heure, en me raccompagnant, il me dira « ce qu’on vous a demandé, je sais le faire, c’était mon métier, avant« . Un peu interloquée, je lui répondrai « Et ? Vous voulez encore le faire, ou… ? » Sourire carnassier « non, on va le faire ensemble« .
Cinq minutes plus tard, je monterai dans une rame de métro, en me disant « Ca aurait pu être un super projet… »

La suite a confirmé mon pressentiment : le site, en cours au moment où nous nous sommes vus, est sorti, et il ne valorisait pas du tout le produit. Je l’ai dit, il ne s’est rien passé. Le premier client mis en avant était un professionnel, le grand public n’a pas pu comprendre que le produit lui était aussi adressé. Mon « concurrent » a également vite fait de prendre en charge à sa façon la page Facebook et le blog…
Chronique d’une cata annoncée. Ma mission s’interrompait sans préavis après la diffusion du premier communiqué de presse.

Six mois plus tard, je serai contactée pour un projet similaire. Et au cours du rendez-vous, je prendrai la parole « Qui fait quoi ? Je ne suis pas sûre d’avoir compris, et je voudrais que les choses soient claires« , « Le site ne valorise pas le produit, il faut le revoir avant de lancer des actions de communication« , « Ca ne sert à rien de travailler chacun seul dans son coin, mettons en commun nos efforts« .

Autoritaire ? Peut-être ! Mais au moins, je ne me sentirai pas frustée si ça ne marche pas, car j’aurais fait ce qu’il fallait pour que les choses fonctionnent.

Publicités
  1. #1 par Laurence Perchet le 5 décembre 2011 - 13:04

    « C’était mon métier, avant… » Avant quoi ? Quand ? Pourquoi alors la directrice de cette structure a-t-elle fait appel à tes services d’expert ? Voilà bien la remarque d’une personne frustrée, avec laquelle il est impossible de collaborer, je te le dis tout net. Moi, je ne s’encombre plus des égos des uns et des autres en affaires. Si je tombe sur une personne susceptible, je sais que je ne travaillerai jamais bien avec elle, un point c’est tout, et je passe mon chemin, sans rien regretter.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :