Le choc des cultures

Le besoin de communiquer est universel. La façon de le faire… l’est beaucoup moins, je l’ai constaté à mes dépends !

J’ai rencontré il y a quelque temps à une conférence une personne étrangère qui lançait son activité en France. Elle m’a demandé de l’aider pour sa communication. Je lui ai fait une proposition complète mais « classique » : site web, plaquette papier, relations presse, et intervention sur les médias sociaux. Elle m’a fait revoir plusieurs fois ma copie, pour des raisons de tarif… ou du moins, c’est ce que j’ai cru au départ. Car à la réflexion, c’était plutôt dû au fait qu’elle ne comprenait pas comment nous communiquions en France. Ce fut une expérience compliquée, mais intéressante.

Je me suis rappelé un client que j’avais en agence, DRH d’une société qui venait d’être achetée par des Japonais. Il m’avait expliqué qu’il avait suivi une formation pour apprendre à comprendre ses nouveaux dirigeants (je me souviens qu’il m’avait donné l’exemple d’un Japonais qui dit « oui » d’emblée : en fait, ce n’est pas du tout parce qu’il est convaincu par ce qu’on vient de lui dire. Parfois même, il n’a rien compris, mais pour lui, demander de répéter serait une façon de perdre la face… Compliqué pour nous Français qui sommes plutôt directs !).

Comme je n’ai pas prévu de proposer mes services à l’international demain (!), je pense que je ne revivrai pas de sitôt pareille situation, mais cela m’a sensibilisée aux problèmes de communication dans des sociétés présentes un peu partout dans le monde. Avoir une langue de travail commune ne suffit pas, il faut aussi comprendre la culture de l’autre.

Publicités
  1. #1 par Patricia Lane le 21 novembre 2011 - 14:52

    « Avoir une langue de travail commune ne suffit pas. »

    Très juste, Isabelle, et tu résumes bien mon cheval de bataille 🙂

    J’aimerais te ‘débriefer’ sur ton expérience avec ce prospect, car cela est intimement lié au thème d’un atelier de formation que je prépare pour Communication et Entreprise. Tu peux le faire en ligne si tu veux ici http://tiny.cc/t81xi (en français, pas de problème, même si le billet est en anglais) ou en privé si tu préfères.

    Merci d’avance!

    J'aime

  2. #2 par florenceramette le 21 novembre 2011 - 17:42

    Exact ! Nous ne communiquons pas de la même façon en fonction de notre histoire, de notre culture, de nos us et coutumes, des codes propres à cette culture. Ainsi je me rappelle d’un cours en fac où nous avions étudié deux publicités pour le même produit de la même marque : l’une pour une cible européenne et l’autre pour l’Asie. Je comprenais très bien les codes utilisés pour la 1ère qui faisait appel à ma culture « occidentale » par contre je ne comprenais pas du tout l’asiatique qui ne m’évoquait rien ! La grosse difficulté des entreprises qui se veulent « globales » aujourd’hui consiste à savoir adapter un produit générique dans des pays aux cultures différentes… sujet passionnant !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :