Et si on prenait exemple sur les entrepreneurs du bâtiment ?

« Je voudrais ça, ça et ça, pouvez-vous m’envoyer un devis ? ». C’est en général de cette façon que se termine un (bon) rendez-vous client.
C’est ensuite que les choses se compliquent. Préparer un devis, c’est d’ores et déjà estimer le temps que l’on va passer sur la mission. Pour ne pas prendre de risque, on peut toujours proposer un tarif élevé, qui couvrira un éventuel dépassement, mais a priori, les clients veulent en avoir pour leur argent et poseront des questions s’ils estiment le tarif injustifié. Ils pourront même donner la mission à quelqu’un d’autre sans vous en avertir !

Le devis doit donc être estimé « au plus juste ». Et parfois, on a de grosses déconvenues au cours de la mission, en se rendant compte qu’on a largement sous-estimé le temps passé. La seule solution, pour nous, reste de serrer les dents en se disant « c’est bientôt fini, et la prochaine fois, je ne me ferai pas avoir ».

Il y a pourtant un autre métier où les dépassements, en temps passé comme en budget, sont légion, et cela a l’air d’être unaniment accepté : c’est le secteur du bâtiment. Avez-vous déjà fait faire des travaux chez vous ? Les délais sont rarement tenus, pas de votre faute, mais de celle de l’entrepreneur, qui gère plusieurs chantiers en même temps, et… il en va de même pour les tarifs ! Les excuses ? Elles sonnent comme des évidences : « ah, mais vous vouliez une fenêtre en alu noir, ça coûte beaucoup plus cher que le modèle de base en PVC blanc que j’indique toujours dans mes devis » (c’est du vécu, dans le devis il était mentionné « fenêtre », j’ai osé imaginer qu’il s’agissait du modèle que j’avais demandé !),  « Mais madame, j’avais prévu que ça durerait 10 jours, et vous voyez, 2 semaines plus tard, nous sommes toujours là, donc il me faut 2 000 € de plus, il faut bien que je paie mes ouvriers« .

Cet aplomb me sidère… mais je le leur envie ! Qui parmi les freelances est cap’ de re-négocier à la hausse en fin de mission ? Si vous l’avez déjà fait, je vous céderai volontiers la place demain (ou un autre jour) pour expliquer ici comment vous avez réussi !

Publicités
  1. #1 par Anaïs le 3 novembre 2011 - 09:16

    Bonjour Isabelle,
    J’avoue… je le fais parfois ! Tout est parti d’une mission où les éléments transmis furent d’une qualité plus que médiocre. Et sous le coup de la colère (cela multipliait mon temps d’intervention par 3 quand même), j’ai lancé un « ça fera X euros en plus ». A ma grande surprise, le client m’a dit « OK » sans même discuter.
    Encore aujourd’hui, je demande une renégociation en hausse de temps en temps (c’est une arme dangereuse dont il ne faut pas abuser) dans deux cas :
    – lorsqu’il faut prévoir l’acquisition d’illustrations et que ce n’était absolument pas prévu,
    – lorsqu’il faut prévoir de la correction orthographique et typographique alors que le client s’était engagé à fournir des textes parfaits (car 30 pages de textes où il y a une faute tous les deux mots, c’est du travail pour remettre ça proprement).
    Toutefois, la leçon tirée de cette renégociation est que je prends plus de temps pour établir mes devis. Depuis, je travaille avec des checklist où je recense missions après missions toutes les étapes du travail et les imprévus déjà rencontrés.
    Ton artisan te prend en otage avec ta fenêtre… c’est plus compliqué de le faire avec un outil de communication.

    J'aime

    • #2 par Isabelle Prigent le 6 novembre 2011 - 22:12

      Merci beaucoup Anaïs, ton expérience est très intéressante. Je garde tes conseils précieusement, je suis persuadée d’en faire bon usage très prochainement !

      J'aime

  2. #3 par Julie - My Little Office le 3 novembre 2011 - 16:34

    Article très intéressant, merci. 🙂
    J’ai eu la chance de travailler dans le bâtiment avant de me lancer en tant que freelance mais je n’ai pas (encore) acquis cet aplomb face à un client, même si j’y travaille.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :