Freelance, ou collaborateur de l’agence ?

J’ai été contactée il y a quelques mois par une agence pour une proposition qui n’était en partie « pas dans ses cordes ». L’agence s’est chargée de la partie événementielle, et moi de la communication interne. Nous sommes allés ensemble au rendez-vous de présentation.

D’emblée, le responsable de l’agence a annoncé que j’étais freelance, et nos interlocuteurs n’ont pas eu l’air de sourciller. Ensuite, il a ajouté que la partie opérationnelle de l’événementiel serait également gérée par différents prestataires (l’un d’eux avait été présenté aux clients lors d’un rendez-vous précédent).

Le rendez-vous s’est très bien passé, et alors que je suis rarement optimiste quand je sors d’une présentation, j’ai vraiment pensé que nous avions toutes les chances de gagner ce projet.

Et contre toute attente, nous l’avons perdu. Non pas parce que notre proposition n’était pas intéressante, mais parce que l’agence « gagnante » avait assuré que l’ensemble du projet serait pris en charge par ses effectifs internes. Cela les a rassurés.

Il arrive effectivement que je travaille pour des agences en « marque blanche », mais dans ce cas-là, je ne suis jamais en contact direct avec le client. Dans tous les cas où j’ai été amenée à rencontrer le client final, j’ai été présentée en tant que freelance, et jusqu’alors, cela n’avait jamais posé problème.

Publicités

, , , ,

  1. #1 par laurenceperchet le 11 août 2011 - 21:10

    hello Isabelle,
    le client vous donne une explication que vous pouvez prendre, ou laisser de côté. Au final, on ne sait jamais vraiment pourquoi on perd un projet. Il y a quand même une dose de subjectivité dans notre métier. Si le fait d’être présenté comme un partenaire freelance a déplu ou n’a pas convaincu, autant ne rien regretter, si tel est le cas réellement.
    Un freelance, c’est un entrepreneur, qui démarche, travaille et a à coeur de satisfaire son client, et de se mettre en quatre pour lui, exactement comme une agence de communication, et certainement plus qu’un salarié, excuse moi ! Votre prospect aurait dû le comprendre…

    Quant à travailler en marque blanche comme tu dis, moi j’ai abandonné depuis très très longtemps. Cela n’est pas constructif sur le long terme. Le client final ne sait jamais qui a travaillé réellement sur son projet, il pense que c’est l’agence, et toi tu ne peux te prévaloir de la notoriété du projet pour démarcher d’autres clients. Cette méthode peut aider, je le conçois, en temps de vache maigre, mais elle n’est certainement pas à privilégier si tu n’es pas mise en valeur dans la relation entre l’agence et le client.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :