Quand on a faim…

On fait parfois n’importe quoi ! (Note : ce n’était pas l’avis de l’un de mes anciens PDG, à qui il arrivait régulièrement de taper du poing sur la table en réunion commerciale, en disant « T’as pas faim ?!!! », montrant ainsi son mépris envers un commercial dont il trouvait l’attitude trop timorée – il jugeait que ceux qui « avaient faim » vendaient plus et mieux).

En fait, je suis surprise par ces entreprises qui envoient des mails ou vous téléphonent pour vous proposer exactement n’importe quoi. La semaine dernière,  j’ai reçu un email d’une société réalisant des films d’entreprise, qui me proposait, moyennant commission, de vendre ses prestations à mes clients… Sans m’expliquer évidemment en quoi ses produits sont bons, meilleurs, plus intéressants, innovants, performants, moins chers…
Qui dit oui à cela ? Un autre mort de faim, qui n’aura lu que le mot « commission » et sera prêt à appeler tout ses clients pour leur affirmer qu’il leur faut un film d’entreprise de la société Truc ? En tout cas, moi, je vends à mes clients des solutions qui leur conviennent, et dont ils ont besoin. Donc, en aucun cas un film s’il leur faut un blog ou une plaquette ! Et s’ils ont besoin d’un film, ça passe par un appel d’offre en bonne et dûe forme.

Une autre fois, j’ai reçu un coup de fil, a priori d’une société de télémarketing, qui voulait me proposer les prestations de communication événementielle d’une agence… J’en fais, de la communication événementielle ! Evidemment, je ne propose pas tous les types de prestations, mais je ne vais quand même pas « scier la branche » sur laquelle je suis installée… Je suis consultante en communication et j’exerce  en freelance… Je n’ai aucune envie de me transformer en commerciale d’une agence, ou intermédiaire multi-cartes, rémunérée à la commission et vendant de préférence les prestations qui me rapporteraient le plus ! Avant de m’appeler, et d’appeler tous les autres freelances, renseignez-vous un peu !

J’ai tout simplement le sentiment que quand on est « mort de faim », ou a priori au bord du dépôt de bilan, on perd encore plus d’argent en faisant des campagnes « de com’  » dépassées, mal ciblées, mal faites, via du télémarketing ou des emailings de masse… Ce n’est pas une critique, mais un triste constat.

Publicités
  1. Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :