Un message suivi d’effet(s), c’est mieux, non ?

Je suis persuadée qu’il n’y a pas que les communicants qui savent (enfin, en l’occurrence, qui ont appris à) communiquer.
Ou autrement dit, délivrer un message à une cible et s’assurer qu’il a bien été reçu et compris. Sinon, ça s’appelle, au mieux… de l’information. On s’en fiche que la personne ait compris, si elle a reçu l’info, ça suffit…
Bref, tout ça parce que j’ai reçu dernièrement pas mal de messages du type « appel du pied » : « j’adore votre blog, ça vous dirait d’y parler de moi ? » ou « regardez cet e-book que j’ai écrit, sympa, non ? » ou « si vous publiez un billet sur la choucroute catalane, je vous propose une rémunération à la hauteur de votre nombre de lecteurs ». Passionnant, non ?

Mais en fait, ça veut dire quoi tout ça ? Si vous m’adressez ce genre de message, je comprends dans la seconde que vous vous en fichez pas mal de mon blog (c’est votre droit, je n’en veux à personne pour ça !) et que vous envoyez des mailings à tous vents, soi-disant « personnalisés » pour vendre vos salades. Franchement, ça marche parfois ?

J’ai encore la bêtise de répondre poliment « désolée, mais je ne propose sur mon blog que des portraits de gens que je connais et que j’ai envie de présenter. Cela dit, nous pourrions peut-être nous rencontrer et faire connaissance ? » (pas de réponse) / « oui, j’ai lu votre texte, très intéressant en effet, merci » (pas de réponse du type « merci, seriez vous prête à partager l’info sur votre blog ? » parce que c’était ça l’idée, j’ai bien compris…) / « désolée, mon blog ne parle jamais de cuisine, sauf de temps à autre, quand j’explique que non, je ne fais jamais la cuisine, donc je ne pourrai pas caser de message sur votre probablement délicieuse choucroute » (pas de réponse).

En fait, pour tenter d’être efficace, on oublie le minimum de politesse, et on perd sur tous les tableaux. Et ça, hé bien… c’est moche.

Publicités
  1. #1 par Valérie Rocheron le 2 juin 2011 - 07:19

    Et c’est bien là que la politesse fait toute la différence…

    J'aime

  2. #2 par Thierry Goemans le 2 juin 2011 - 09:55

    Ah Isabelle, la rançon du succès.
    Sans doute que de nombreuses personnes n’effleurent même pas que tenir un blog (et s’y tenir) puisse avoir d’autres vertus que la monétisation (sic) de l’internet : se définir, dévoiler des valeurs, se défouler, dénoncer, féliciter, partager, remercier … et je laisse les autres compléter la liste !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :