Mon histoire compliquée avec… les relations presse

Depuis la rentrée dernière je fais pas mal (beaucoup) de relations presse.
Mon histoire avec les relations presse avait pourtant mal commencé : j’ai fait une troisième cycle dans une école où le métier des relations presse avait été balayé par un prof d’un « ça, c’est « cocktails et culs pincés », oubliez ! » (je n’ai pas oublié sa formulation, mais cela ne m’a donné l’envie d’aller étudier de plus près ce métier !).

Ensuite, dans ma première recherche d’emploi, par deux fois j’ai été contactée par des agences de RP, qui lors de notre entretien, me proposaient… un stage. En agence, pas de RP, on ne communiquait pas sur nous-mêmes, uniquement pour le compte de nos clients.
Puis chez l’annonceur, les RP ont d’abord été sous-traitées, puis internalisées faute de moyens, mais le nombre de communiqués que j’ai publiés à l’époque doit pouvoir se compter sur les doigts des deux mains…

Jeudi dernier, Dominique m’a demandé d’intervenir dans une école où il donne des cours, pour raconter mon expérience à des étudiantes attachées de presse. Je me suis re-penchée avec amusement sur ce chemin qui m’a finalement conduite, en freelance, à m’intéresser à ce métier : un client m’a demandé de m’occuper de celles de sa société, puis il m’a recommandée à l’un de ses amis, puis j’ai loué la base Datapresse – et il a bien fallu l’amortir ! – donc j’ai commencé à avoir une démarche proactive…

Aujourd’hui j’ai en permanence 3 à 5 clients RP, réguliers ou ponctuels… Finalement, ce métier m’intéresse. Parce que je le fais « à ma façon » en écrivant des CP pas toujours académiques, et en rigolant bien, parfois, avec les journalistes que j’appelle. C’est aussi un avantage concurrentiel (attention, top secret !) : peu de freelances proposent à la fois RP et community management. Cela permet à mes clients d’avoir une « couverture marché » importante pour un coût limité. Et moi, j’arrive plutôt facilement à « caser » mes missions RP dans mon planning de la semaine 😉

D’ailleurs, après cette intervention dans une école, je me suis dit que ça pourrait être sympa « d’officialiser » ces missions en leur consacrant une page Facebook. Cette page s’appelle ThalieCom, je l’ai créée hier, et je vais l’alimenter tous les jours, avec des « infos presse » et des communiqués 😉 Vous y êtes les bienvenus ! (et puis maintenant que je vous en ai parlé, je vais être obligée de m’y impliquer un minimum ;-))

Publicités
  1. Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :