Drôles de projets…

J’ai reçu par mail récemment, deux propositions que j’ai déjà recensées dans mes « perles de l’année » (oui, l’année dernière, j’ai regretté de ne pas avoir gardé dans un coin toutes les propositions farfelues que j’ai pu recevoir, alors cette année, je le fais !)

La première :  « Je recherche un auto-entrepreneur pour dispenser des formations, merci de me donner vos disponibilités afin de convenir d’un rendez-vous via Skype »
Pourquoi un auto-entrepreneur pour donner des formations ? Des formations en quoi ? Il y a des auto-entrepreneurs en plomberie, en traduction, en décoration… Bref, a priori, cette personne cherchait un auto-entrepreneur « parce que ça ne coûte pas cher ». De la même façon, comme elle avait prévu pléthore de rendez-vous, elle ne voulait pas perdre trop de temps, mais voir la tête des auto-entrepreneurs, quand même, c’est important (« il paraît que parmi ces gens-là, il y en a qui travaillent chez eux, portent des TShirts pas repassés et même, quelle horreur, ont les cheveux gras !!! »), d’où la nécessité du RDV via Skype…
J’ai pris rendez-vous, par curiosité, car je voulais vraiment connaître la suite du discours… Mais j’ai oublié de le noter dans mon agenda, comme par hasard, et finalement j’étais à cette heure-là à un vrai rendez-vous chez un vrai client. Quand je m’en suis souvenue, je me suis dit que c’était vraiment un acte manqué, et que comme j’étais juste une auto-entrepreneuse pas fiable du tout, j’allais pousser le bouchon jusqu’à être impolie et ne même pas rappeler pour m’excuser (plus sérieusement, j’aurais craint en le faisant de me montrer motivée et de ne pas pouvoir ensuite me dépêtrer de cette « mission » !).

La seconde : « J’ai besoin d’aide, ma société est en fort développement mais ne gagne pas d’argent, donc ce que je pourrai vous accorder chaque mois est dérisoire, mais nul doute que nous trouverons un  accord ».
Bon, là, je n’ai pas éclaté de rire, j’étais furieuse. Comment peut-on se permettre d’adresser à qui que ce soit une demande pareille ? Comment peut-on aujourd’hui demander à quelqu’un de travailler pour des clopinettes ? On marche sur la tête ! (et je passe sur  la dimension prétendument « éthique » affichée par cette société !).  J’ai réfléchi cinq minutes à une réponse cinglante, puis me suis ravisée. Cette personne ne méritait pas que je lui consacre le temps d’une réponse, mon silence sera je l’espère le signe suffisant de mon mépris 🙂

Publicités
  1. #1 par Céline le 7 mars 2011 - 07:38

    Je t’ai déjà fait par de mon sentiment sur ce titre d’autoentrepreneur, mais ton contact confirme ma pensée: quand les clients pensent « prestation pas chères », ils pensent « autoentrepreneur »…

    J'aime

  2. #2 par Céline le 7 mars 2011 - 07:38

    part, bien sûr.

    J'aime

  3. #3 par Valérie Rocheron le 7 mars 2011 - 10:04

    J’hésite entre le rire et la consternation…L’auto-entreprenariat serait donc les restos du Coeurs de l’Entreprise?

    J'aime

  4. #4 par Laurence Perchet le 7 mars 2011 - 13:35

    Hello Isabelle,
    donc, il y aurait une catégorie de prestataire de services moins onéreuse encore que l’indépenant, le freelance, ces derniers ayant tenu le haut du pavé pendant très longtemps en matière de cotation « petit prix », c’est l’autoentrepreneur !
    A force de répéter à l’envi que s’installer en auto-entrepreneuriat ne coûte rien ou si peu… médias et pouvoirs publics étant à l’origine de ce discours incohérent et irresponsable économiquement, vous êtes la proie facile ou la planche de salut de tous ceux qui ne veulent pas mettre la main au porte monnaie.
    Comme tous les freelance, les meilleurs survivront, mais à quel prix ? Et avec quelles batailles en perspective !

    J'aime

  5. #5 par ccjourn le 7 mars 2011 - 17:53

    J’adore la deuxième proposition. Si avec rien vous pouviez me faire tout, vous seriez alors géniale ! J’adore ce type de proposition où les gens croient encore au père noël… Faudrait peut être leur dire la vérité : il n’existe pas… Pfff, je suis à la fois pliée en deux et aussi dépitée par cette attitude totalement irresponsable qui manque de professionnalisme du début à la fin.
    J’en ai reçu une proposition pas mal dernièrement. Un restaurant qui voulait communiquer et qui m’a proposé le couvert pendant la durée de l’opération. Bien évidemment il a précisé : « aussi longtemps que vous le souhaitez ! »

    J'aime

  6. #6 par Véronique le 15 mars 2011 - 10:51

    hahahaha! la deuxieme je connais bien! mais quand c’est un maire qui te dis cela (pas d’argent mais tu travailles gratuit!)tu te demandes comment tu vas finir le mois!
    en fait des que tu es indépendant, cela autorise certains à essayer ….argh!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :