« Tu » ou « vous » avec vos clients ?

Dans ma prochaine vie, je serai anglophone, parce que ces histoires de « tu » et « vous » me compliquent l’existence depuis l’enfance. Il y avait les profs qu’on tutoyait (profs de sport, les plus « cools »), ceux qui nous vouvoyaient (ceux de latin, les moins… ;-)) et j’avais toujours un peu tendance à m’emmêler les pinceaux.

Ca ne s’est pas arrangé au boulot. Quand j’ai fait mon premier stage, j’ai décidé de vouvoyer tout le monde… en attendant qu’on m’explique comment faire. En fait tout le monde m’a tutoyée d’emblée, et alors qu’une collègue de 32 ans m’a très vite dit « tu me prends pour une vieille ou quoi ? Arrête de me vouvoyer », les autres trouvaient visiblement cela normal.

En agence de publicité, tout le monde se tutoyait au sein de l’agence, on tutoyait également tous nos fournisseurs, mais rarement nos clients : seulement quand ils nous le demandaient formellement. Disons que c’était relativement simple à gérer.

Ensuite, dans ma première boîte d’informatique, j’ai vouvoyé les chefs, avant de me rendre compte que les cadres se tutoyaient entre eux, mais que certains d’entre eux vouvoyaient, et se faisaient vouvoyer par les non-cadres… Une forme de ségrégation… J’ai fini par tutoyer tout le monde !

Aujourd’hui, je vouvoie mes clients lors des premiers rendez-vous, mais cela me fait toujours plaisir quand un « tu » leur échappe. Je me dis que le courant passe. Et ensuite quand nous travaillons ensemble, dans 90 % des cas, nous nous tutoyons.

Et vous, quelle histoire -compliquée ou pas – avez-vous avec le tut/vouv- oiement ?

Publicités
  1. #1 par Laurence Perchet le 10 janvier 2011 - 13:44

    « Comment va voi ? » célèbre réplique de Louis de Funès alias Antoine Brisbard, à Bernard Blier, alias l’inspecteur Ducro, dans le film « Mr Jo », Louis de Funès n’arrivant pas à passer au tutoiement quand Bernard Blier le lui impose suite à son gros mensonge devant l’avocat…
    Bref ! Je ne vais pas réécrire le film, mais une chose et sûre, passer du vouvoiement au tutoiement est difficile !
    Je n’ai jamais tutoyé un prof, de la maternelle au DESS. Arrivée en entreprise, je vouvoyais tout le monde, or c’était la culture du tutoiement. J’ai mis un mois et demi à m’y faire et j’étais un cas à part.
    Quand j’étais responsable de com’, je proposais spontanément aux prestataires, si je le sentais bien, de nous tutoyer. C’était plus simple. Maintenant, je vouvois tout le monde, sauf si bien évidemment, le client me dit d’emblée « tu ».
    Parfois, c’est atroce, c’est moi qui lache un « tu » dans le feu de la conversation ! Si le client ne rebondit pas là dessus, j’ai compris que c’est « niet ». Mais à mon grand étonnement, il m’est arrivé à deux ou trois reprises qu’un gros numéro (genre DGA par exemple ou DRH) d’entreprise me dise : « pas de pb Laurence, on peut se tutoyer ! ». Et de me retrouver à tutoyer cette personne alors que ses collaborateurs la vouvoient !! Et de penser que forcément, j’ai un passe droit quelque part, à cause du tutoiement….
    Ah là là ! Pas simple hein ?

    J'aime

  2. #3 par anna le 10 janvier 2011 - 16:25

    Le « vous » a un charme fou, surtout dans certaines grandes amitiés. A mes yeux, le « tu » systématique n’apportera jamais la proximité qui semble y être associée, mais c’est vrai qu’il est parfois plus simple à utiliser (et très paresseusement je l’avoue, à conjuguer à l’oral). Je préfère par dessus tout le « you » anglo-saxon qui facilite tout 😉

    J'aime

    • #4 par Isabelle Prigent le 10 janvier 2011 - 21:13

      Nous sommes d’accord, « vous » a du charme, « tu » est faussement confortable, et « you » est tellement plus simple ! Pourquoi ne l’importerions-nous pas ? Enfin un emprunt à l’anglais qui serait (presque) unanimement salué 😉

      J'aime

  3. #5 par una idea le 10 janvier 2011 - 21:05

    En général je commence par « vous » et je passe au « tu » si le client passe au « tu, mais pas de moi-même, sauf avec des personnes vraiment plus jeunes que moi.

    D’un côté le vouvoiement permet de garder une distance bien utile dans certains moments, mais parfois cela me semble trop formel.

    Au fina, moi aussi je serais bien tentée par le YOU!!

    J'aime

  4. #6 par Thierry le 10 janvier 2011 - 21:56

    Je tutoie sauf si les gens, dans l’entreprise cliente se vouvoient… Donc je tutoie dans 13 cas sur 15. Et dans le feu de l’action, je tutoie souvent les gens que je vouvoie au calme. C’est vendu comme cela avec le package « Thierry ».

    J'aime

    • #7 par Isabelle Prigent le 13 janvier 2011 - 23:31

      Tiens, c’est très militaire comme façon de faire 🙂 Un copain pilote dans l’armée m’a expliqué qu’en vol tout le monde se tutoie, pour « faciliter la communication ». Mais une fois revenu sur terre, la règle du « je vouvoie les plus âgés et les plus gradés, je tutoie les plus jeunes, en faisant quand même attention à leur grade », reprend…

      J'aime

  5. #8 par Erwan le 11 janvier 2011 - 22:04

    Je tutoies quand une personne vient prendre des renseignements mais c’est tout. Après c’est le vouvoiement. Même si certaines personnes ont du mal à me tutoyer, ils adorent le « tu ». Ca change du boulot où le « vous » marque une distance.

    J'aime

  6. #10 par CRESPIN David le 13 janvier 2011 - 21:03

    Bonsoir Isabelle,

    Ici dans le Sud (en fait Lyon) comme beaucoup nous commençons par le vouvoiement, puis progressivement le tutoiement s’installe ; généralement en début de projet, à un moment ou le projet avance, à un moment ou les difficultés n’existent pas encore ! J’adore ces commencements, les distances s’effacent, les objectifs sont partagés, il y a comme une sorte d’euphorie !
    Par la suite la situation se durcie, on parle délais, budget, exigences, erreurs,…. les échanges au départ si amicaux et verbaux deviennent écrits et recommandés (avec AR) ! Ainsi ma propre expérience m’amène à tutoyer de moins en moins souvent mes clients et à privilégier le plus souvent le vouvoiement.

    Je vous salue bien.

    J'aime

    • #11 par Isabelle Prigent le 13 janvier 2011 - 23:33

      Hé bé… La situation n’était pas si complexe du temps où nous partagions le même bureau 😉 Je vous salue bien également, cher David 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :