De la solitude du freelance… et autres clichés qui ont la vie dure :-)

Quelques conversations lors de la trève de Noël m’ont donné envie de refaire une petite mise au point…

1. Etre freelance, c’est difficile, parce qu’on est toujours tout seul : hé bien non, on a parfois une famille, et souvent des clients, qui nous appellent, nous mailent… Et si on veut, on a aussi des partenaires freelances, des « amis de blog » et même des amis Facebook, alors non, on n’est seul que si vraiment on l’a décidé !

2. Travailler chez soi, c’est compliqué : franchement, monter un escalier pour m’installer à mon bureau me semble de loin plus aisé que de passer deux heures chaque matin dans des transports en commun, évenuellement en grève un jour de neige…

3. Avoir des revenus en dents de scie, c’est inquiétant… Oui, mais gagner un nouveau projet, c’est jubilatoire. Vous ne l’avez pas gagné par hasard. C’est parce que c’est vous qui avez été choisi sur la meilleure proposition. Et ça, il faut le vivre pour le comprendre !

4. C’est bien pour une femme d’être en freelance, quand elle a un mari qui gagne bien sa vie : bien sûr, en plus, on peut aller dépenser son argent de poche l’après-midi, quand il y a moins de monde dans les magasins (non, mais sérieusement, vous croyez que je vais perdre du temps à répondre à une affirmation aussi stupide ?!!!)

5. C’est bien pour les enfants d’avoir une maman freelance, ça leur permet… d’éviter la cantine et la garderie ! Hé bien non, pour ceux qui ne sont pas au courant, les horaires syndicaux des freelances ne sont pas 9h-12h et 14h-16h30 quatre jours par semaine…

Si vous avez d’autres thèmes à aborder, n’hésitez pas à poursuivre la liste en commentaire !

Publicités

,

  1. #1 par Céline le 6 janvier 2011 - 08:51

    Je suis bien d’accord avec tout ton billet, surtout sur la jubilation d’avoir un nouveau projet. Je pense que c’est quelque chose qu’on ne peut pas comprendre tant qu’on ne l’a pas vécue!

    J'aime

  2. #2 par SW le 6 janvier 2011 - 09:03

    Même réponse que Céline, en précisant que tout ce que tu listes je l’entends encore et encore… et encore hier ! 🙂

    J'aime

  3. #4 par anna le 6 janvier 2011 - 09:48

    Très drôle, je suis aussi d’accord sur TOUT avec un éclat de rire particulier sur le shopping l’après-midi 😉

    J'aime

  4. #6 par Raphaël Y. le 6 janvier 2011 - 11:23

    Mais freelance c’est pas un vrai métier ? C’est un peu comme mère/père au foyer ?

    J'aime

    • #7 par Isabelle Prigent le 6 janvier 2011 - 21:28

      Nous sommes d’accord Raphaël, freelance, c’est au mieux un passe-temps, au pire un « truc » et souvent un « projet »… Quand on est entrepreneur, on a une multinationale ou rien, c’est bien connu 😉

      J'aime

  5. #8 par Céline le 6 janvier 2011 - 11:31

    Je serais pour ma part, plus nuancée dans mes réponses.
    Notamment en ce qui concerne le fait de travailler à la maison, j’aurais tendance à dire en effet « pas facile ». Cela dépend de la situation personnelle de chacun. J’ai réussi à m’organiser au mieux, mais ce n’est pas l’idéal. Au moins, j’évite les deux heures de transport 😉
    Idem pour les revenus en dents de scie. J’ai réglé le problème en me salariant, mais quand on est deux freelances cela complique pas mal de chose, notamment pour le logement que ce soit à l’achat (accès au crédit) ou à la location (garanties).

    J'aime

    • #9 par Isabelle Prigent le 6 janvier 2011 - 21:31

      Toute situation a ses inconvénients… Celle de salarié en a aussi énormément (ex : on se farcit des collègues qu’on n’aime pas, on vit toute la journée au milieu d’un open space hyper bruyant, on peut craindre pour la sécurité de son emploi, etc) mais bizarrement, ce n’est pas le genre de sujet qu’un freelance évoque quand il rencontre un salarié 😉

      J'aime

  6. #10 par Laurence Perchet le 6 janvier 2011 - 13:09

    Hello Isabelle,
    Tout d’abord, bonne année à toi !
    Ensuite, sympa ce petit papier ! Je dirai :
    100% OK sur les points 1, 2, 4 et 5. Sur le point 3, je t’avouerai que la satisfaction de décrocher un job grâce à ses compétences reste toujours unique, mais on s’assagit avec le temps. Et oui. Par contre, avec les années, je supporte de moins en moins l’irrégularité des revenus. Même si c’est un choix de vie, il est difficile parfois à assumer quand on est seule. Et très honnêtement, je n’arrive plus à avoir de compassion pour tous ceux sius statut salariat. En ce sens, je pense m’être trop durcie peut être… J’avoue.

    J'aime

    • #11 par Isabelle Prigent le 6 janvier 2011 - 21:34

      Merci Laurence, bonne année à toi aussi ! Bon, j’imagine qu’avec le temps et le gain quotidien de nouveaux projets, on en oublie la jubilation des débuts ;-)) Et je suis d’accord, j’ai déjà eu l’occasion de te le dire, c’est forcément plus compliqué de gérer des revenus aléatoires seule.

      J'aime

  7. #12 par Thierry le 6 janvier 2011 - 17:23

    Moi je fais les courses quand les autres ne sont pas dans les magasins et j’assume.
    Tout comme j’assume de travailler quand les autres se reposent, si je n’ai pas le choix, na!
    Maintenant Isabelle, tu te souviens de ce post hilarant ou quelqu’un disait que son fils voulait qu’on l’emmène aux toilettes séances tenante, sans se soucier que sa maman freelance était au téléphone avec un prospect. Etre freelance, c’est être libre …

    J'aime

    • #13 par Isabelle Prigent le 6 janvier 2011 - 21:40

      Tu trouves hilarant le post où j’ai parlé d’un des plus gros stress de ma vie de freelance ?… Ah ben merci la solidarité 😉 Remarque, c’est de bonne guerre, j’ai aussi beaucoup ri en lisant tes déboires de fraudeur-malgré-lui du métro !
      Plus sérieusement, il y a des différences de traitement entre les hommes freelance (qui sont vus comme des chômeurs – voir le billet de Raphaël à ce sujet l’année dernière) et les femmes freelance (qui sont des mères au foyer avides de dépenser l’argent que leur mari ramène à la sueur de son front ;-)).
      Cela dit,comme je me sens très libre de penser et dire ce que je pense, je t’accorde aussi la liberté de ne pas être d’accord (avec ma grande mansuétude habituelle !!)

      J'aime

  8. #14 par Véronique le 8 janvier 2011 - 17:35

    Autres idées reçues:quand tu es en indépendant ,tu travailles quand tu veux…(ahaha!) qu’on est privilégiée car on fait ce que l’on aime…(hum, là tu commences à sentir les frustrations mais tu gardes le sourire!)et si cela ne suffisait pas la phrase qui te donne envie d’avoir un permis de chasse (mais peut-être plus spécifique à ma profession d’artiste plasticienne, bien que): « Vous êtes payée pour ça? » (hé!oui!) ou pire « tu veux pas m’en faire un gratos? »(l’artiste vit, comme tout le monde le sait, d’amour et d’eau fraîche et n’a pas besoin d’argent pour vivre)
    pour le reste je me sens assez proche de tes remarques et le coup du gamin je l’ai eu aussi …(sic, c’est drôle uniquement plus tard, beaucoup plus tard )
    PS:attention à l’adolescence, car ils ont aussi le don pour venir te demander ou est passé le tee-shirt préféré que tu dois chercher pour eux, (évidemment), pendant que tu continues à expliquer à la comptable que la création est facturée à 5,5 CAR TU AS LE STATUT DE La Maison ARTISTES, et que OUIIII tu es calme!

    peut-être que l’on devrait créer un livre du genre:
    « le free-lance, une race à découvrir » ou bien « Connaître le free-lance »inclus un dvd d’ exercices pratiques corrigés…

    J'aime

    • #15 par Isabelle Prigent le 10 janvier 2011 - 20:59

      Très drôle ton commentaire une fois de plus Véronique 🙂
      Tu devrais écrire un blog sur le thème « le freelance une race à découvrir », je suis sûre que tu as plein de choses à dire 😉

      J'aime

  1. Tweets that mention De la solitude du freelance… et autres clichés qui ont la vie dure :-) « Isabelle Prigent, freelance en communication -- Topsy.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :