Portrait : Catherine Louis, Dirigeante de Sensgiving

J’ai rencontré Catherine par l’intermédiaire d’Ariane. Après 20 ans de salariat, elle se lance en solo. Une belle histoire que je vous laisse découvrir !

Prénom, métier, âge et parcours en une phrase :
Je m’appelle Catherine, j’ai 45 ans et après plus de 20 ans de « on and off » entre l’entreprise (Air France), les agences et la formation, j’ai décidé de créer mon agence de conseil en communication, Sensgiving, en 2010.

Depuis quand es-tu indépendante/as-tu créé ta société ?
J’ai toujours voulu être la plus indépendante possible même dans le cadre formel et souvent consensuel de l’entreprise! J’ai toujours tenté de proposer des solutions originales aux problématiques posées. Mais je suis devenue vraiment indépendante depuis septembre 2010 quand j’ai créé Sensgiving et quitté, cette fois définitivement, Air France. C’est donc très récent même si j’élaborais mon projet depuis plusieurs mois déjà.

Pour quelle(s) raison(s) as-tu choisi de créer ton entreprise ?
Parce qu’il m’a semblé que c’était maintenant ou jamais. Que j’avais suffisamment fait le tour de l’entreprise pour à la fois la quitter et lui proposer mes services ! Par défi personnel aussi : pour me prouver que j’arriverais à concilier ma volonté d’être vraiment indépendante, mon choix de vie et mon activité professionnelle. Et aussi – soyons pragmatique – parce que j’ai acquis une certaine sécurité à la fois financière et personnelle qui me le permet aujourd’hui.

Quel statut as-tu choisi ? Pourquoi ?
EURL, c’est la structure qui convient le mieux à mon projet de développement. Même si c’est un peu lourd au démarrage… Je compte sur l’effet diesel !

C’est quoi, ta journée-type, si ça existe ?
Je me lève et me prépare tôt comme si j’avais un RDV à l’extérieur ou presque, ensuite je consulte mes mails et plus largement Internet. Si je reste travailler chez moi, je hiérarchise les priorités et je les répartis sur la journée. Si je dois rédiger du contenu, je vais souvent à la bibliothèque : je m’y sens bien et l’atmosphère studieuse est propice à la concentration. Quand il s’agit de mise en page, de graphisme, je travaille souvent avec une amie après avoir réfléchi à une ou deux pistes au préalable : en cas de blocage je trouve qu’il est salvateur d’échanger ! Je déjeune souvent chez moi en écoutant France Culture. Je suis encore dans la phase de développement de mon projet et j’évite de trop m’éparpiller car je trouve que le temps passe très vite quand on gère seule son activité. Si j’ai des RDV à l’extérieur j’essaye le plus possible de les caler en fin de journée au moment où la maison se remplit et qu’il n’est plus possible de travailler. Je n’ai donc pas de journée type et c’est, je pense, une des choses que j’apprécie le plus dans ma nouvelle vie même si les choses vont bien évidemment se structurer avec le temps.

Si tu te projettes dans 10 ans, tu imagines quoi ?
J’aimerais avoir une activité suffisamment soutenue pour que Sensgiving devienne une belle petite agence (avec son local ) et que je puisse embaucher ou m’associer avec quelqu’un. Si un jour je peux choisir, je préférerais pouvoir travailler avec quelqu’un qu’avoir le luxe d’être exigeante sur la sélection de mes clients. La diversité des projets sur lesquels je suis amenée à travailler est une des raisons majeures de mon choix d’être free lance.

Quel conseil donnerais-tu à quelqu’un qui voudrait se lancer ?
Etre bien entouré : professionnellement et personnellement. Avoir confiance en soi et dans ses interlocuteurs : les moments de doute sont fréquents, en tout cas au début et surtout pour les gens comme moi qui ont toujours été salariés. Rencontrer d’autres free lance ou indépendants le plus possible pour échanger, apprendre et donc se rassurer. Se servir des réseaux sociaux : c’est facile, rapide, peu coûteux, assez valorisant et il n’y a rien à perdre. Se permettre d’être de nouveau « un débutant » : même si cela peut paraître étrange, il faut considérer cette nouvelle situation comme une chance et non pas comme un handicap. Avoir déjà un contrat récurrent (même petit !) est aussi,
à mon avis, un très bon atout. Et puis ne pas être trop sévère avec soi même, se faire plaisir et se féliciter quand on gagne un contrat ou qu’un client est content !

As-tu un site, un blog, un profil Viadeo, un mail qui permettrait d’entrer en contact avec toi ?
Le blog Sensgiving va arriver très vite, en attendant je suis sur Viadeo et Facebook.
Catherine Louis : calouis3@gmail.com 
Sensgiving : sensgiving@gmail.com

Publicités

, ,

  1. Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :