Le test de la semaine : travailler en musique !

Je ne suis pas très sensible à la musique en général, alors je n’ai pas pris l’habitude, comme plein de gens qui travaillent chez eux, d’être branchée en permanence sur Deezer. Pourtant, on me fait souvent cette remarque « quelle chance de pouvoir travailler chez soi ! Tu peux écouter de la musique toute la journée ! » Ben oui, mais en fait non…

Cette semaine, comme j’ai envie de prolonger un peu les vacances, et au passage de tester de nouveaux moyens de booster ma créativité (non, je ne ferai pas de billets sur « je teste les substances illicites », désolée !), c’est décidé, je vais travailler en musique !

Je vous dirai en fin de semaine si cela m’a permis de gagner du temps, de la concentration, de la bonne humeur ou des idées 😉

Publicités

  1. #1 par ccjourn le 30 août 2010 - 08:54

    Je suis une adepte de la musique dès que le stress monte d’un cran. En général, quand je suis un brin sur les nerfs, il n’y a que ca qui me calme…
    C’est en Irlande, chez Yahoo, dans un méga open-space que j’ai travaillé pour la première fois avec des écouteurs vissés sur les oreilles. Tout le monde faisait ca là-bas et je m’y étais mise. Depuis je n’ai jamais arrêté… Que vas-tu écouter ?

    J'aime

  2. #2 par Benjamin le 30 août 2010 - 09:45

    Je crois que j’ai depuis toujours travaillé en écoutant de la musique. Et maintenant, je suis presque conditionné à mettre les écouteurs quand je dois me concentrer. Impossible de rédiger quelque chose si je ne suis pas dans « ma bulle » avec de la musique.
    C’est vrai que tu aurais tort de t’en priver 😉

    J'aime

  3. #3 par laurenceperchet le 30 août 2010 - 10:22

    Comme Benjamin, je travaille en musique depuis toujours, l’âge de 13 ans exactement, quand mes parents m’avaient offert pour noël un tourne-disque, en 1978 (ah oui, ça commence à dater !).
    Je sais aussi parfaitement m’en passer, puisque j’ai quand même bossé 12 ans en entreprise, sans musique forcément !
    J’ai repris avec bonheur cette belle manie en 2000, quand je me suis installée à mon compte. J’ai d’ailleurs investi l’année dernière dans une très belle mini chaîne design et tout et tout, mais j’ai cassé ma tire-lire !
    Il m’arrive parfois de couper le son, quand je dois me concentrer pour travailler vite vite vite et très très bien !

    J'aime

  4. #4 par Anne de Rozières le 30 août 2010 - 11:55

    Eh bien ça alors, des rédacteurs qui arrivent à travailler en musique, quelle surprise ! Pour ma part, j’en suis totalement incapable, à mon grand regret d’ailleurs… ça me déconcentre totalement.
    Si, une exception quand même : quand je m’amuse à écrire des chansons (trop rarement à mon goût, faute de temps…), je me plonge dans un vrai bain de toutes celles qui me touchent et que j’aime, il doit y avoir un phénomène de capillarité car ça me donne tout de suite de l’inspiration ! 😉

    J'aime

  5. #5 par Lauraniechoco le 30 août 2010 - 12:29

    Excellent pour la concentration la musique ! Même pour rédiger, la musique permet de s’isoler des autres, d’entrer dans une bulle et d’être plus efficace, comme le dit Benjamin.

    Et je suis d’accord pour dire que c’est une chance de pouvoir travailler en musique, mais ce n’est pas le privilège des indépendants. Dans beaucoup d’agences et de boîtes à l’esprit ouvert c’est également possible, un peu comme le télétravail. C’est surtout une question d’état d’esprit de la société dans laquelle on travaille.

    Et puisqu’on est là pour partager, un tube qui donne la pêche quand on a du mal à se mettre au travail : http://tinyurl.com/35s3eq7

    Et pour une bulle de douceur les après-midi d’automne (comme en ce moment, quoi !), l’album « A Book Like This » d’Angus&Julia Stone.

    Bonne écoute !

    J'aime

  6. #6 par Thierry le 30 août 2010 - 16:15

    Pour ma part, la musique au travail reste l’exception. Quand j’étais étudiant, j’étais déjà incapable de bosser en musique.
    Si je mets la musique ou si j’écoute la radio en travaillant, c’est que je suis dans un très bon jour et que je me sens particulièrement multi-tâches; sinon j’apprécie le silence.

    Plusieurs de mes clients laissent leurs collaborateurs écouter de la musique et en faire profiter le bureau pour quelques minutes. Tant pis pour celui qui était justement en plein pétrin ou cultivait son mal de crâne.

    J'aime

  7. #7 par Isabelle Prigent le 5 septembre 2010 - 22:14

    La semaine est terminée et je me range définitivement, comme Anne et Thierry, du côté de ceux qui ne peuvent pas travailler en musique. A chaque fois que je devais me concentrer, hop, je coupais, quand le téléphone sonnait, idem, et je restais dans le silence une heure sans me rappeler que j’avais décidé de travailler en musique 😉
    Lauranie, merci pour les suggestions (sympa !) et Benjamin, bienvenue ici, je vais continuer de suivre ton site avec attention. Bon courage pour le lancement !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :