Moi aussi, j’veux du ROI !

Je suis tombée il y a quelques mois, par hasard, sur une plateforme de mise en relation entreprises-clients, très spécialisée dans un domaine qui m’intéresse. J’ai contacté le service commercial, pour savoir si je pouvais, en tant qu’indépendante, proposer mes services sur le site.

J’ai reçu le meilleur accueil, tout m’a été parfaitement expliqué, le service payant, le service gratuit, « bien entendu nous acceptons les indépendants« … bref, il ne me restait plus qu’à remplir mon profil. J’ai commencé, puis il y a eu un bug, j’ai donc arrêté et… tout oublié !
Mais quelques jours plus tard, j’ai été recontactée par cette société « Vous n’avez pas fini de remplir votre profil, pourquoi ?« . J’explique donc ce qui s’était passé, et, mise en confiance, je demande à mon interlocuteur si en tant qu’abonné « gratuit » j’allais être mise en relation avec des entreprises, de la même manière que les « abonnés payants ».
Bien entendu, je me doutais que la réponse serait non. Et ce fut le cas. Je ne serai mise en relation que si aucun abonné payant n’a le même profil que moi (joke : j’ai encore de l’espoir, j’ai un profil tellement rare ;-)).

Alors j’ai expliqué que je ne prenais pas d’abonnement sans être assurée d’un résultat positif, en prenant l’exemple de Viadéo : il y a un an, je n’étais pas abonnée, mais j’ai été contactée par une entreprise avec laquelle j’ai signé un projet. J’ai donc immédiatement considéré Viadéo comme un service efficace et me suis abonnée (bon, il y a eu des péripéties dans notre histoire d’amour, j’en ai déjà parlé ici, mais je reste globalement satisfaite).

Je suis persuadée que si les sites de mise en relation proposaient un véritable essai gratuit, ils seraient plus efficaces, plus intéressants, plus rentables, pour les clients, pour les prestataires,  pour le site lui-même : les clients seraient séduits par la « masse » des profils à leur disposition, les prestataires par le nombre de missions proposées, le site gagnant en notoriété ensuite par le simple bouche à oreille. Vous me direz que s’ils sont payants d’emblée, c’est qu’ils s’assurent ainsi un minimum de revenu, indépendant de leur efficacité… mais justement, je refuse d’essuyer les plâtres, et nous sommes nombreux j’espère, à penser de la même façon. Avec ce fonctionnement, ces sites s’assurent probablement… de péricliter à plus ou moins long terme.

A ce jour, je n’en ai testé aucun, parce que je refuse de dépenser mon argent pour (« éventuellement », « certainement », « probablement » rayez la mention qui vous convient) rien. Je suis freelance en communication, pas joueuse professionnelle à la loterie… Je veux et j’exige un ROI !

Publicités

, , , , , , ,

  1. #1 par Ema le 10 juin 2010 - 07:17

    L’idée est vraiment très bonne. En Belgique, il existe une loi qui régit la vente à distance…7 jours de réflexion… Pourquoi ne pas «  »réinventer » » cette condition pour en faire quelque chose de valable dans ce cas présent.
    Bonne poursuite!
    Ema

    J'aime

  2. #2 par Thierry le 10 juin 2010 - 11:21

    @Ema (joke) c’est normal,en Belgique il y a toujours un roi.

    @Isabelle : on en a déjà parlé. Tout le monde est tenté un jour ou l’autre par une affiliation. Les contacts qui me disaient le plus grand bien de tel ou tel service en sont tous « revenus ».
    Les sites de mise en contacts ont pour modèle l’exploitation d’une base de donnée (plus ou moins qualifiée). Leur objectif est de vendre leurs adresses sous toutes les formes possibles et imaginables. Quand j’étais salarié, il y avait cette règle : « on ne paie jamais pour avoir du travail ». Je crois que le principe est valable aussi dans la relation commerciale : payer un apporteur d’affaire, d’accord mais un simple contact ?

    J'aime

  3. #3 par isabelleprigent le 10 juin 2010 - 21:50

    @Ema : bonjour et bienvenue ici 😉 Oui, cette loi existe en France également, mais ne s’applique pas à ce type de service de mise en relation.
    @Thierry : La dernière fois que nous en avons parlé tu semblais résolu à tester l’une de ces plateformes. Tu as essayé ou pas finalement ?

    J'aime

  4. #4 par Thierry le 11 juin 2010 - 09:51

    @Isabelle : non et l’ami qui me l’avais recommandé a déchanté aussi.

    Le seul machin que j’ai essayé au tout début de mon entreprise n’était pas cher du tout mais revendait prioritairement ses contacts à des experts affiliés à une franchise appartenant au même groupe. Autant dire que je n’ai jamais vu passer que des trucs foireux.

    J'aime

  5. #5 par Ema le 12 juin 2010 - 22:58

    Oui, nous avons encore un Roi, ça ne va plus durer continuer (comme on dit à Bruxelles^^)…
    Je vous souhaite une excellente continuation à tous les deux

    J'aime

  6. #6 par Jean-Christophe le 22 juin 2010 - 12:10

    Allez, osez donner les noms ! Que l’on ne tombe pas dans le piège, nous aussi. De temps en temps, il faut bien communiquer quelques éléments de sa blacklist. 🙂

    J'aime

    • #7 par isabelleprigent le 22 juin 2010 - 21:25

      Pas de souci pour répondre en privé, ce que je vais faire de ce pas 😉

      J'aime

  7. #8 par stéphanie le 14 juillet 2010 - 16:22

    Ton article m’a bien fait rire !

    ton blog est très sympa.

    A bientôt 🙂

    J'aime

  8. #9 par stéphanie le 14 juillet 2010 - 16:23

    sorry j’ai fait une mauvaise manip dans les commentaires, c’est l’article du dessus avec les travaux que je voulais commenter !

    J'aime

  1. Tweets that mention Moi aussi, j’veux du ROI ! « Isabelle Prigent -- Topsy.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :