L’auto-entrepreneur n’est pas un salarié précaire !

Billet écrit  » à chaud » après une interview téléphonique.

Un journaliste d’une radio lyonnaise vient de m’appeler et m’a posé à brûle-pourpoint quelques questions sur le statut d’auto-entrepreneur, toutes axées sur la « précarité du travail liée au statut ». J’imagine que mes réponses ne seront pas diffusées, car elles n’ont pas du tout correspondu à l’orientation que le journaliste souhaitait donner à son interview !

Il m’a posé des questions sur « mon employeur« , sur « les salariés qui se précarisent« , sur « les charges que vous devez entièrement payer en tant qu’auto-entrepreneur » puis m’a demandé si « je m’en sortais par rapport à un salarié« …

Je lui ai expliqué que j’avais fait le choix de devenir auto-entrepreneur dans le cadre de la création de mon entreprise. L’aspect administratif a été réglé en une demi-journée, cela m’a donc permis de me consacrer ensuite sereinement à ma prospection commerciale et à mes clients, puisque je savais que je ne paierais de charges que sur les factures réglées. De mon point de vue, avec un an de recul, l’auto-entrepreneur n’a toujours que des aspects positifs !  

Quand je lui ai dit que si effectivement des patrons détournaient le système à leur avantage, cela pouvait poser problème, il m’a demandé si je connaissais des auto-entrepreneurs concernés. Non seulement je n’en connais aucun, mais je commence à me demander si ces histoires-là ne sont pas montées de toutes pièces par la presse, qui parle bien plus souvent des problèmes rencontrés que des réussites !!! Jamais ce  journaliste ne m’a demandé si j’étais satisfaite du choix de mon statut… Mes réponses toutes positives étaient complètement hors-sujet semble-t’il…

Si vous êtes un auto-entrepreneur « contraint », « précarisé », avec « un seul employeur » qui se « décharge sur vous de ses charges », merci de laisser un commentaire, j’aimerais savoir si vous existez pour de vrai…

Publicités

, , ,

  1. #1 par laurenceperchet le 20 mai 2010 - 10:11

    bonjour Isabelle,
    manifestement, tu as eu affaire à une personne qui ne connaît rien du tout au statut d’auto-entrepreneur, ou alors, à une personne qui a imaginé que tu étais salariée, et contrainte d’avoir une activité d’auto-entrepreneur à côté pour boucler tes fins de mois, ou encore, effectivement, quelqu’un qui voulait dénoncer encore une fois les abus du grand patronat (on croirait lire parfois dans les articles des journalistes les anciens dogmes de ce monstre du PC, Georges Marchais !)
    Ceci étant, on peut seulement mettre au crédit des journalistes (allez, 1%, car leur job consiste avant tout et en priorité à vérifier une info avant de la publier) que les seuls exemples donnés par le gouvernement portent sur le complément d’activité du statut d’auto-entrepreneur par rapport à un statut salarié. Est rarement abordé l’entrepreneuriat comme étant un statut à part entière, un tremplin plutôt bien fait vers un autre statut, une fois l’activité bien lancée, comme le libéral ou le gérant d’une SARL par exemple.
    Et puis, comme tout est compliqué en France, à moins d’avoir Bac+10 en fiscalité et comptabilité, difficile de s’y retrouver dans la jungle des principes de gestion des différents statuts proposés aujourd’hui pour se lancer à son compte. Comme en plus, il y a encore des incertitudes sur l’auto-entrepreneuriat, on tire l’échelle !

    J'aime

    • #2 par isabelleprigent le 21 mai 2010 - 21:04

      Hello Laurence,
      Dans les options que tu évoques, je penche pour « quelqu’un qui voulait dénoncer encore une fois les abus du grand patronat »… Cet acharnement me sidère !

      J'aime

  2. #3 par Céline le 20 mai 2010 - 17:51

    Je me souvenais d’avoir lu quelque chose récemment :
    http://www.gautier-girard.com/forum/topic/auto-entrepreneur-dans-limmobilier

    J'aime

    • #4 par isabelleprigent le 21 mai 2010 - 21:00

      Merci Céline !
      J’adore la réponse de « l’auto-entrepreneuse en CDI » : « Je pense que je vais diversifié mes activités afin de justifier différentes prestations de services dans mon contrat AE! Eclaircir le sujet avec mon patron afin d’avoir réellement la possibilité de gérer mon tps de travail! »
      Visiblement, sa situation ne lui pas vraiment de problème 😉

      J'aime

    • #5 par laurenceperchet le 22 mai 2010 - 11:14

      oui, cet article m’a sidérée !

      J'aime

  3. #6 par swcfrance le 23 mai 2010 - 21:26

    Je pense que cela existe. Mais attention à l’auto-entrepreneur de ne pas être requalifié en contrat de travail.

    Ce n’est pas évident de subir un interview quand le journaliste essaie de vous faire dire quelque chose que vous ne pensez pas.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :