J’ai oublié le pique-nique…

Ce n’est pas un scoop, il m’arrive souvent, lorsque je suis super intéressée par un projet, ou tout simplement débordée par l’ampleur de la tâche, de ne pas arriver à (de ne pas avoir envie de ?) lever le nez du guidon.

C’était le cas la semaine dernière. Le mercredi, mon fils m’avait dit plusieurs fois « arrête de me répondre « hum », je sais que tu ne m’écoutes pas ! »
Le lendemain, mon manque d’attention a failli tourner au « drame ». Quand nous sommes arrivés à l’école, tous les enfants avaient à la main un petit sac. Leur sandwich pour le déjeuner… C’était sortie scolaire. J’avais pourtant signé le mot de la maîtresse, mais je ne l’avais pas lu, ou en diagonale, et pas fait attention (à ma décharge : on sait tous que trop d’infos tue l’info… et la maîtresse est très prolixe !).
La maîtresse  et l’ATSEM m’ont fait de concert les yeux noirs quand j’ai annoncé ma très grande faute, et j’ai eu l’impression d’avoir à nouveau 3 ans…

Alors j’ai tourné les talons, pris la poussette de ma fille et couru jusqu’à la première boulangerie. La foule. La seconde, pas de sandwich, mais la boulangère a proposé de m’en faire un en urgence. Je n’avais pas de moyen de paiement (oui, je sais, ça devient une habitude !) mais la boulangère a très gentiment accepté de me faire crédit pendant une demi-heure (elle a du penser que sinon j’allais tout casser ;-)).
J’ai remonté la côte (150 mètres à fond en poussant une poussette !) et suis arrivée à temps, juste avant la montée des enfants dans le car, avec sandwich, jus de pomme et pain au chocolat. Mon p’tit bonhomme ne devrait pas être traumatisé à vie par cette aventure.

Et moi, je vais à nouveau redéfinir les priorités, …en fonction des moments de la journée !

Publicités
  1. #1 par Thierry le 11 mai 2010 - 08:50

    Tsssssssssst Attention Isabelle, signal d’alarme sans frais. Les enfants d’abord !
    Il n’y a pas lieu de culpabiliser pour un sandwich oublié occasionnellement ;<)), mais, comme tu le dis, tu n'avais pas envie de décrocher, Or il y a la sacro-sainte règle de séparation temps famille vs temps de travail, sans laquelle on irait tous au burn-out !

    J'aime

    • #2 par isabelleprigent le 21 mai 2010 - 21:28

      Tout va bien M’sieur, j’ai pris des vacances… et j’ai été en retard sur mon planning toute la semaine, raison pour laquelle j’arrive si tard sur les réponses aux commentaires !

      J'aime

  2. #3 par Julie le 11 mai 2010 - 12:12

    Ca m’a fait rire ta petite histoire, surtout parce que je t’imagine dans la situation « un sandwich, vite un sandwich, où est-ce que je peux trouver un sandwich » !!
    Mais c’est vrai que c’est un bon signal pour se dire de freiner un peu et de relever le nez 🙂
    Bon courage

    J'aime

    • #4 par isabelleprigent le 21 mai 2010 - 21:27

      Si tu veux complètement imaginer la situation, visualise une hystérique échevelée, courant derrière une poussette 😉 Je crois que j’aurais hurlé si la boulangère avat refusé de tartiner sa baguette immédiatement 😉

      J'aime

  3. #5 par Prigent le 11 mai 2010 - 12:17

    Mère indigne !!!!! Je rappellerai cette anecdote à Martin dans quelques années, compte sur moi !!! 😉
    Au fait, je vois que vous n’êtes pas partis en vacs ou alors, tu ne décroches vraiment pas, et là ça devient grave !… Changement de planning ? Que s’est-il passé ? Biz.

    J'aime

    • #6 par isabelleprigent le 21 mai 2010 - 21:24

      Si j’étais toi… J’attendrais le premier oubli de sandwich avant de parler 😉
      Oui, changement de planning pour cause de réservation annulée. Pas grave, ce sera pour une autre fois !

      J'aime

  4. #7 par Anne de Rozières le 11 mai 2010 - 13:30

    Ce genre de choses m’arrive souvent. Dernièrement, j’ai zappé une importante réunion d’orientation pour un de mes fils qui est en 3ème (eh oui, les choix d’options pour la seconde sont très compliqués de nos jours, les parents ont besoin d’être briefés…) ; j’ai aussi retrouvé dans ma pile de papiers en attente son formulaire d’inscription au brevet que j’étais censée rendre en… janvier, je ne compte plus les pique-niques oubliés ou préparés en catastrophe 3 mn avant de partir, les bulletins trimestriels égarés, les chaussures trouées pas immédiatement remplacées ou ressemelées, etc. etc… Bon il est vrai que statistiquement, j’ai plus de risques de plantages avec 4 enfants que toi avec 2 !!! 😀

    Pour autant, je RE-FU-SE de culpabiliser. Enfin, je veux dire, je refuse de TROP culpabiliser. Enfin, je veux dire, je me bats bec et ongles contre ma culpabilité…, surtout quand les maîtresses/ATSEM/profs/principaux de collège etc… s’y mettent pour en rajouter une louche sur tes impardonnables manquements indignes de toute bonne mère qui se respecte !

    N’en déplaise à notre très cher Thierry, la règle de séparation temps de famille vs temps de travail, si elle reste un objectif à ne pas perdre de vue, n’est pas sacro-sainte… justement parce qu’on n’est pas des (sacro)-saintes !!! Car l’air de rien, ton petit billet soulève des questions qui vont très loin :
    – en quoi est-il illégitime pour une femme/mère/professionnelle de ne pas avoir envie de décrocher ? Doit-on être mère avant tout, tout le temps ? (Tiens tiens, ça me rappelle un récent débat sur Elisabeth Badinter… ;))
    – pourquoi les sandwiches (couches, bains, lessives, repas équilibrés avec légumes verts…) sont-ils le plus souvent dévolus aux mamans ? Ton mari s’est-il senti aussi coupable que toi dans l’histoire ?
    – peut-on être une mère parfaite ? Question subsidiaire, doit-on être une mère parfaite (est-ce souhaitable) ?

    Je te renvoie à l’excellent livre de Sylviane Giampino, « Les mères qui travaillent sont-elles coupables ? », qui remet les pendules à l’heure avec une mégatonne de bon sens, et auquel je me réfère chaque fois que je me sens trop « mauvaise mère ». Et non, Isabelle, ton p’tit bonhomme ne sera sûrement pas traumatisé à vie par cette aventure, j’en suis persuadée !

    PS : je relis mon 1er paragraphe, quelle image de souillon écervelée je donne !!! 😀 😀 😀

    J'aime

    • #8 par isabelleprigent le 21 mai 2010 - 21:23

      Merci Anne de ta franchise ! Je suis heureuse de constater que je ne suis pas toute seule 😉 Cet oubli de pique-nique m’a posé problème parce que c’était ma première « grosse faute ». C’est vrai que j’oublie tout le temps les vêtements de rechange pour la crèche, que les papiers à signer pour les vacances ont tendance à se perdre au fond de mon sac, mais le pique-nique… gloups, c’est resté un peu coincé en travers de ma gorge. Mais je ne culpabilise pas, car je ne revendique pas plus d’être une mère parfaite qu’une freelance, une épouse, une ménagère ou une cuisinière parfaite, je sais depuis bien longtemps que je n’appartiens pas à cette catégorie, et ne le regrette en rien 🙂

      J'aime

      • #9 par Anne de Rozières le 21 mai 2010 - 21:59

        A mon humble avis, ce n’est pas une plus « grosse faute » que les autres ; simplement, pour une mère (nourricière évidemment), la nourriture, c’est très chargé symboliquement.
        Je suis sûre que la maîtresse se serait arrangée avec les « surplus » des autres enfants, d’autant que dans la majorité des cas, les p’tits loups sont ravis de partager et/ou échanger. Pour ma part, chaque fois que je prépare un pique-nique pour un enfant, je prévois toujours un peu plus que nécessaire, par solidarité envers les autres mamans débordées : à chaque sortie, il y en a toujours au moins une qui oublie le pique-nique !!! 😀

        J'aime

      • #10 par isabelleprigent le 21 mai 2010 - 22:09

        Bonne idée, ça ! La prochaine fois, je préparerai double ration !
        Tu te rappelles forcément de cette pub pour BN 😉 avec deux enfants sur un banc, l’un qui trouvait ravi des BN mis dans son cartable par sa maman pour son goûter, et l’autre qui avait je ne sais plus quoi de pas appétissant… J’ai tout de suite vu la scène, mon fils dépité découvrant son sac à dos vide et les autres sortant chips, barres chocolatées, bref tout l’essentiel pour un pique-nique réussi, et cela m’a semblé insupportable 😉

        J'aime

  5. #11 par Thierry le 12 mai 2010 - 11:10

    @Anne – je n’avais pas pensé au point de vue du conjoint : mais il est sûr que si j’avais, ne serais-ce qu’une fois commis un oubli de cette nature, je serais mort écorché vif.

    Je sur fier de revendiquer un seul oubli de doudou sur 6 ans de martenelle (avec deux enfants, of courses
    ;<<)))

    J'aime

    • #12 par Anne de Rozières le 12 mai 2010 - 11:55

      Bravo Thierry, t’es le meilleur !!! 😉

      J'aime

      • #13 par isabelleprigent le 21 mai 2010 - 21:13

        C’est dingue, ces hommes, toujours là en train d’attendre le compliment… même sur les blogs ! 😉

        J'aime

    • #14 par isabelleprigent le 21 mai 2010 - 21:15

      Allez, je te laisse mon blog quand tu veux pour que tu nous expliques comment s’organiser le matin, entre cartable, doudou, école, rendez-vous et coups de fil clients ! Tu mets tout ça dans des pochettes également ? 😉

      J'aime

  6. #15 par SW le 18 mai 2010 - 08:13

    … Espèce de Mompreneur ! ;-)))

    J'aime

    • #16 par isabelleprigent le 21 mai 2010 - 21:09

      Hé, hé, je le prends avec le sourire !

      J'aime

  7. #17 par Thierry le 21 mai 2010 - 22:10

    @Isa, SW, Anne,

    On voit bien que c’est le printemps. Les freelances se lâchent (ça sonne bien non les freelances se lâchent ? Les frees, lâches se lynchent ? Les filles, vaches, se vengent) …

    Bon je vous réplique de mon jardin alors restons légers … vive le wifi.

    Oui donc : si mes souvenirs sont bons : main droite dans celle du bambin, main gauche, le cartable et, règle immuable : comme toi, l’enfant, sur le chemin de la maternelle doit, comme son parent, avoir les DEUX mains occupées : s’il y a une main de libre, il manque quelque chose : Doudou !

    NB1 : à mon époque, en allant à la maternelle, on était pas encore emm… par le tél mobile, les sms etc. Même internet n’était pas partout.

    Prennez-du temps pour fomenter vos réponses; j’ai rangé mes pochettes, sur une belle pile, pour deux jours de break sans PC. Je pars tailler mes crayons, tous à la même longueur, pour faire de comptes encore plus ronds, et écrire des textes d’une plume revigorée dès lundi.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :