Portrait : Amandine Roulet, comportementaliste pour chats

J’ai rencontré Amandine, comme Ariane, au petit-déjeuner d’Anna et Christie. Elle a un métier vraiment pas banal (je ne savais pas que cela existait) qu’elle exerce elle aussi « en indépendant ».  Je suis ravie qu’elle ait répondu à mes questions et ainsi satisfait ma curiosité 😉

Prénom, métier, âge et parcours en une phrase
Je m’appelle Amandine, j’ai 26 ans et après des études de biologie et une spécialisation en éthologie (biologie du comportement, bac +6), j’ai suivi une formation privée pour appréhender le monde des chats domestiques (je suis aujourd’hui comportementaliste spécialiste des cohabitations avec le chat, formatrice et consultante).

Depuis quand es-tu indépendante ?
Depuis octobre 2007.

Pour quelles raisons as-tu choisi d’être indépendante ?
J’aime travailler seule, organiser mes journées comme je l’entends. Et puis, pour exercer ce genre d’activité, il n’y avait pas d’autres possibilités.

Quel statut as-tu choisi ? Pourquoi ?
Je suis en libéral (micro-entreprise). Là encore, pour l’activité que j’exerce et en 2007, ce statut était le plus approprié.

C’est quoi, ta journée-type, si ça existe ?
Je n’ai pas de journées-types mais grosso modo, les jours où je donne des formations, je pars de 9h à 18h et le soir je réponds aux mails (questions de propriétaires de chats qui s’interrogent sur le comportement de leur animal, suivis des clients, des personnes que je forme), je fignole les cours du lendemain. Je rappelle aussi les personnes qui ont essayé de me joindre en journée. Tout ça prend du temps !
Quand je vais en RDV, je travaille beaucoup sur l’ordinateur avant et après (sauf quand je rentre tard de RDV) pour répondre à mes mails. Je prépare aussi mes articles, je lis les compte-rendus des personnes que je forme…

Si tu te projettes dans 10 ans, tu imagines quoi ?
Je m’imagine toujours avec les chats et en région parisienne, avec peut-être des changements dans côté vie privée (des enfants ?). J’espère que mes champs d’intervention s’élargiront encore.

Quel conseil donnerais-tu à quelqu’un qui voudrait se lancer ?
D’avoir la foi et de savoir patienter ! Le travail tombe du jour au lendemain. Il y a des semaines très chargées et d’autres peu remplies. Rien n’est planifiable et ce peut-être assez angoissant. Il faut s’accrocher mais ça en vaut tellement la peine !

As-tu un site, un blog, un profil Viadeo, un mail qui permettrait d’entrer en contact avec toi ?
Quatre fois oui !
Le blog et le mail sont sur mon site www.chatvamal.fr. Mon profil Viadeo n’est pas très fourni, mais on peut m’y retrouver facilement avec mon nom ou en pianotant Chatvamal 😉

Publicités
  1. #1 par Jean-Philippe le 28 avril 2010 - 12:35

    Très intéressante profession ! Bravo à Amandine pour sa ténacité et pour avoir créé sa propre niche. (sans jeu de mots !) 😉

    J’ai une question : Je croyais avoir compris ce qu’est l’éthologie, l’étude du comportement. Mais la « biologie du comportement », j’ai plus de mal à saisir. Je pourrais avoir un exemple concret ? Merci !

    J'aime

    • #2 par Amandine R le 29 avril 2010 - 15:50

      Bonjour Jean-Philippe,

      En fait éthologie et biologie du comportement, c’est grosso modo la même chose.

      J'aime

  2. #3 par capelle le 1 mai 2010 - 09:09

    Bonjour,
    Je veux me lancer dans un bac STAV et peut-être devenir comportementaliste. Mais je voulais savoir s’il y a beaucoup d’entreprise, si le salaire est assez élevé et s’il y a beaucoup de clients, même dans les grandes villes… J’ai une grande passion pour les animaux, notamment pour les chiens et les chats, mais es-ce suffisant ? Et les études, sont-elles difficiles ?
    Merci d’avance !

    J'aime

  3. #4 par Amandine R le 1 mai 2010 - 18:57

    Bonjour,

    Qu’entendez-vous par « beaucoup d’entreprises » ? Vous voulez savoir si nous sommes nombreux à exercer cette profession ? De plus en plus, oui !

    Côté salaire, cela dépend de plusieurs paramètres (nombre de professionnels dans votre secteur, visibilité …), tout comme le nombre de clients.

    Côté études, il s’agit plutôt de formations privées, cette profession n’étant pas réglementée pour le moment. La passion pour les animaux est naturellement un moteur important pour se lancer dans l’aventure.

    Bonne continuation !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :