Communiquer autrement

J’ai décidé aux alentours de quinze ans que « plus tard, je travaillerai dans la communication ». Je ne sais plus pourquoi, peut-être simplement parce que le mot me plaisait… Je ne connaissais personne travaillant dans ce domaine. A la même époque, je suis devenue fan de publicité, découpant et classant les pages de pub des magazines, et enregistrant des cassettes VHS entières de pub télé !

En première année de fac, j’ai dû faire un dossier sur « un métier » et suis allée interviewer sur la recommandation de l’un des mes profs, le directeur d’une agence de publicité rennaise. Je me rappelle des locaux, peinture noire, rouge et blanche d’un goût… clinquant, de l’homme, en chemise noire, plutôt original à l’époque, et qui émaillait chacune de ses phrases de mots anglais dont je ne suis pas sûre qu’il connaissait la signification. Un vrai sketch. Je n’ai plus voulu travailler dans la pub.

Plus tard, en agence (de communication RH), j’ai eu du mal à inciter mes clients à acheter toujours plus, parce que je me doutais que sur certaines opérations, avec un budget inférieur, les résultats seraient sensiblement les mêmes.
Puis j’ai intégré une PME, où un sou était un sou, et où chaque investissement devait être rentabilisé. J’ai appris à faire le plus possible, avec très peu. Et ai vraiment pu me rendre compte que sans argent, on peut être efficace. Ce furent plusieurs années de mise en pratique du bon vieux slogan « on n’a pas de pétrole, mais on a des idées ». En parallèle, j’ai commencé à m’intéresser au développement durable et décidé que je ne ferais plus (dans la mesure du possible !) rimer communication avec consommation…

Aujourd’hui, malgré les crises (économique, écologique), certaines agences « bling bling » continuent d’essayer de nous faire croire que notre salut est dans la consommation. Je suis persuadée qu’il y a une autre voie, de nouvelles pistes à creuser, de nouvelles idées à mettre en oeuvre. C’est pour cette raison que communiquer aujourd’hui est plus passionnant que jamais.

Si le sujet vous intéresse, je vous recommande cette excellente présentation de l’agence Rouge : de très beaux exemples de communication innovante et durable !

Publicités
  1. #1 par laurence le 30 mars 2010 - 18:17

    Encore une réflexion intéressante Isabelle.
    C’est vrai qu’il est temps que la communication grandisse. Peut être, d’ailleurs, qu’en entrant enfin de plain pied dans une démarche moins consumériste et moins facile, mais plus intelligente et proche des gens (on nous incite bien à avoir un comportement écocitoyen à longueur d’années !), la communication arrivera-t-elle enfin à acquérir ses lettres de noblesse, comme la certification (un métier bien plus récent, et qui pèse beaucoup plus lourd que la com’ dans la stratégie des entreprises. A ce propos, j’ai suivi un stage Ujjef très intéressant avec l’équipe com’ du nord en juin 2008 animé par un cabinet parisien. Le stage existe toujours sur catalogue – bon, j’arrête de faire de la pub pour l’Ujjef !- )?

    Car on peut se demander aujourd’hui pourquoi ce comportement consumériste est encore trop répandu dans notre métier… Question de facilité ? sans doute. J’ai connu très honnêtement une révolution magistrale depuis 1992, en 18 ans, dans ce métier, à tous niveaux. Mais je regrette que les modes de pensée soient assez répétitifs et pas assez innovateurs. Il y a du travail encore à mon avis.
    En nous soumettant les projets de l’agence Rouge, Isabelle, on constate avec plaisir, que certaines agences bougent !

    J'aime

  2. #2 par isabelleprigent le 30 mars 2010 - 20:41

    Beaucoup d’agences vivent encore sous l’influence d’un génial publicitaire portant une certaine marque de montres ;-). Il a montré la voie, mais les temps ont changé !
    Beaucoup d’agences bougent, heureusement : je recommande aussi d’aller voir côté de Si Dièse, dont le président Gildas Bonnel est membre du Réseau de l’Image : un homme très sympathique, avec des convictions, qu’il sait mettre en oeuvre !
    Ce que tu dis sur l’Ujjef m’intéresse ! Je n’ai pas adhéré,mais j’y réfléchis… C’est vraiment intéressant pour les free ?

    J'aime

  3. #3 par laurence le 31 mars 2010 - 11:49

    L’Ujjef c’est vraiment bien quand tu es free, justement. J’adhère depuis 1997, donc ça commence à dater, à l’époque j’étais salariée, et j’y trouvais un peu moins d’intérêt qu’aujourd’hui, parce qu’en fait, en free, on a peu l’occasion de confronter nos idées, nos expériences, d’avoir un regard neuf sur les choses, entre consultants indépendants.
    Avec l’Ujjef, ce sont les nouveautés et l’actualité qui viennent à toi. En plus, comme parisienne, tu pourras avoir la chance de participer aux nombreux petits déjeuners débats à 8h30 (un peu tôt pour une lilloise quand même, et cher surtout en TGV !) et à la commission des indépendants, qui s’est créée il y a deux ans. Cette commission est très instructive et constructive sur l’évolution de nos métiers en communication pour les free lance.

    J'aime

    • #4 par isabelleprigent le 5 avril 2010 - 20:58

      Merci beaucoup Laurence, je prends note et vais étudier cela de très près 😉

      J'aime

  4. #5 par Jean-Philippe le 6 avril 2010 - 06:17

    Joli billet et joli retour sur ton passé ! Et les VHS tu les as toujours ? 😉

    J'aime

    • #6 par isabelleprigent le 17 avril 2010 - 21:50

      Pardon Jean-Philippe de te répondre si tard. Oui, j’ai croisé les VHS l’été dernier dans le grenier de mes parents ! Je n’avais plus de magnétoscope sous la main, mais je les regarderai certainement un jour 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :