Portrait : Karine Raczak, assistante indépendante

Les lecteurs réguliers de ce blog se souviennent de Karine, qui s’est retrouvée seule contre tous à défendre les Mompreneurs il y a quelque temps.
Je n’ai pas encore eu le plaisir de rencontrer Karine, qui habite loin (en Isère) mais je lis régulièrement son blog et j’admire son dynamisme de « salariée créatrice » et son organisation sans faille, grâce à la méthode GTD, qu’elle évoque régulièrement (je rêve d’être organisée, mais mettre en place une méthode pour m’organiser, c’est déjà au-dessus de mes forces, alors j’applaudis à deux mains !).

Prénom, métier, âge et parcours en une phrase 😉

Je m’appelle Karine, j’ai 37 ans. Mon parcours m’a mené depuis mon BTS Assistant Technique d’Ingénieur à la fonction d’assistante d’exploitation en passant par assistante QSE, et maintenant je suis en plus assistante indépendante dans quatre domaines ; secrétariat, technique, qualité et communication.

Depuis quand es-tu indépendante ?

Je suis officiellement déclarée depuis le 1er octobre 2009, après un an et demi de préparation. Mais c’est un peu particulier car pour le moment je combine deux activités : une en tant que salariée et à côté mon activité d’indépendante qui débute petit à petit, jusqu’à ce que les proportions s’inversent et que je puisse totalement vivre de mon activité d’indépendante.

Pour quelle(s) raison(s) as-tu choisi d’être indépendante ?

J’ai pris ma décision en juillet 2008. C’est la solution qui m’est apparu la plus évidente face à un problème de recherche de sens à mon travail, à un moment où la vie en entreprise me pesait. Je pense qu’être indépendante me permet d’évoluer, de maintenir une veille sur mon métier, de voir plus loin, de faire ce que j’aime, d’organiser mon temps comme je l’entends pour être plus disponible pour ma famille ou autres, et à terme j’aimerais donner un sens, une utilité à mon entreprise mais là le projet est un peu long à expliquer.

Quel statut as-tu choisi ? Pourquoi ?

Au départ, j’avais opté pour le portage salarial et puis finalement j’ai choisi le statut auto-entrepreneur qui convient parfaitement à mon type d’activité. Ce sont bien entendu la simplicité de déclaration et le fonctionnement fiscal qui m’ont aidé dans mon choix. Je suis l’exemple type de la personne qui utilise ce statut pour tester son entreprise avant de voir plus grand, ce que je souhaite.

C’est quoi, ta journée-type , si ça existe ?

Je ne dirais pas que ce sont des « journées-type » mais elles ont en commun l’organisation. J’essaie de bien m’organiser pour arriver à tout caser. J’essaie d’appliquer la méthode GTD et pour le moment ça me convient. En général, le matin je m’occupe de mes filles (même si elles sont ados, elles ont toujours besoin de moi) et les emmène au collège, puis je fais ma première journée de travail. En revenant, c’est toujours pour ma famille avec mes filles et leurs devoirs, le dîner, la maison… et ensuite j’attaque ma deuxième journée de travail (mais beaucoup plus courte bien sûr). J’ai la chance d’avoir une pièce-bureau que j’ai aménagé pour me sentir bien, un bon cadre de travail pour écrire les articles de mon blog, réseauter, réfléchir, lire, créer…

Si tu te projettes dans 10 ans, tu imagines quoi ?

Waouw ! Dans 10 ans je pourrais être grand-mère ça fait peur ! J’espère surtout que je serai à la tête d’une entreprise florissante, avec des salariés. Mon idéal serait de faire reconnaître les avantages d’une assistante indépendante auprès des entreprises, le tout en parfait accord avec les assistantes salariées. J’ai une idée très précise de ce que j’aimerais mais c’est assez complexe et il est beaucoup trop tôt pour en parler. Alors comme dit  la chanson : « tiens, si on se donnait rendez-vous dans 10 ans… »

Quel conseil donnerais-tu à un « free qui se lance » ?

Je dirais qu’il ne faut pas avoir peur de prendre son temps. Ne pas précipiter les choses. Prendre le temps de la maturation des idées de prestations, de marketing… Le temps de la préparation est très important. Et puis être ouvert à tout. Un jour tu parlais de sérendipité et c’est exactement ce genre de choses qui peut faire avancer un projet. En s’ouvrant à toutes les idées ; une idée rebondit sur une autre et sans le savoir on trouve une solution à un problème, une nouvelle idée de prestation ou comment la présenter…

As-tu un site, un blog, un profil Viadeo, un mail qui permettrait d’entrer en contact avec toi ?

Oui j’ai un blog  et un profil Viadeo

Publicités

, ,

  1. #1 par PETIT le 20 janvier 2010 - 09:51

    Bonjour

    je voudrais me lancer egalement comme assistante administrative independante. Apparemment il faut travailler à domicile pour prendre le statut d’auto-entrepreneur ou puis-je egalement travailler pour les entreprises?

    merci de votre réponse

    J'aime

  2. #2 par SW le 20 janvier 2010 - 13:50

    Bonjour Isabelle,
    Merci pour ce coup de projecteur sur Karine Raczak, qui m’encourage pour ma part à « industrialiser » mon concept, car les bonnes idées naissent souvent en même temps, et à plusieurs endroits, et Karine fait partie des éléments de preuve sur mon parcours pour aller de l’avant !

    J'aime

  3. #3 par elodie le 1 août 2010 - 21:33

    Bonjour, je souhaite me lancer en auto entrepreneur comme assistante indépendante, mais que dois-je cocher pour l’inscription? cela reste flou, meme dans leurs explications… Activités commerciales ou libérales?

    Merci de bien vouloir m’aiguiller…

    Elodie

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :