Quelle utilisation professionnelle de Facebook ?

Ce billet a pour objectif de répondre aux commentaires  d’hier de Sophie et Thierry.
Je tiens quand même à préciser que si je n’ai pas de mal à revendiquer d’être une professionnelle de la communication, je ne suis en aucun cas une experte de Facebook. Et pour tout dire, je m’y suis intéressée très récemment ! Cela dit, ça m’intéresse d’échanger sur cet outil avec vous, donc je ne me fais pas prier pour donner mon point de vue… d’utilisatrice réticente.

business_online

1. Je me méfie de Facebook
Pour un site qui prétend ne pas faire usage des données de ses membres, je trouve qu’il demande beaucoup d’info. L’un de mes contacts m’a même dit qu’il avait donné exprès une fausse date de naissance uniquement sur Facebook, et, s’étant ajouté une quarantaine d’années, il reçoit désormais par email comme par courrier, toute la documentation nécessaire pour la préparation de ses obsèques et l’achat d’appareils auditifs…
Ma méfiance envers Facebook, je le répète, reste un avis perso, simplement bâti sur des ouï-dire invérifiables.

2. Je trouve Facebook « pas ergonomique »
Mon frère, 26 ans, pur produit de la génération Y, me dit que je suis loin d’en connaître toutes les fonctionnalités, ce dont je ne doute pas… mais même en m’y intéressant de près, je n’arrive pas à comprendre « vraiment bien » comment ça marche.

3. Je trouve Facebook trop « perso »
Franchement, ça me dérange d’y voir toutes ces photos de bébés « à peine nés, déjà taggés » (tiens, j’aime bien ce slogan que je viens d’inventer ;-)). Alors pour ceux à qui cela viendrait à l’idée d’y publier des photos de moi, ou pire de mes enfants, je tiens à les prévenir qu’ils passeront un sale quart d’heure. Je n’ai aucune envie d’être la prochaine cible du Tigre, et je fais spécialement attention avec les photos. « Vivons heureux, vivons cachés », même les stars le disent, alors pourquoi essayer de concurrencer les cibles des paparazzi ?

4. Je trouve que Facebook… me fait perdre mon temps !
Allons-y gaiement ! Je constate que les différentes infos publiées par mes amis sur Facebook m’intéressent… plutôt rarement. Après « je suis fatiguée », « les vacances c’était top » et « les grèves dans le RER, ça fait ch… », il reste ne reste plus grand chose à se mettre sous la dent ! 

Alors, faut-il tout jeter ?

Mais non ! Je dirais que sur Facebook, je lis environ 30 % d’informations intéressantes… qui émanent, comme par hasard, des personnes qui font une utilisation pro de Facebook.
Du coup, j’ai décidé moi aussi, depuis septembre, de publier mes billets de blog sur Facebook. La première semaine, j’ai eu plein de retours positifs « c’est top, la façon dont tu utilises Facebook, nous on a l’air c… maintenant à y parler de nos migraines ». Depuis, plus rien, à part quelques « j’aime ça ». Mais quand même, plus de visites qu’avant sur mon blog, et des gens de mon entourage qui me parlent de mon blog, alors qu’ils ne font a priori pas partie des lecteurs intéressés par ce thème.

En synthèse…

Si l’on travaille en solo, il faut essayer d’utiliser Facebook de manière pro, comme nous nous devons d’essayer tous les outils qui nous permettent de renforcer notre identité numérique !
Au pire cela ne nous servira à rien (mais automatiser la parution de ses billets de blogs ne nous fait pas perdre de temps non plus) et au mieux, l’un de nos amis pensera un jour, après avoir vu passer un énième billet, à nous recommander à l’un de ses contacts !

Pour aller plus loin, petite revue de blogs (d’experts, ceux-là !) concernant cette utilisation pro de Facebook :

Conseils Marketing : date de septembre 2007, mais des mises à jour ont été effectuées
Marketing on the beach : rigolote et astuciense, l’utilisation de Facebook par un restaurant !
Madmagz : cet article est récent (date d’octobre) et propose une belle compilation d’articles et d’ebooks sur le sujet. Pour ceux que le sujet « Facebook » motive vraiment !
Techtrends : il évoque notamment la création de groupes, devenus depuis les pages « Fan ».

Et pour terminer, deux questions :
– Qui recherchez-vous sur Facebook ? A priori, vos amis.
– Qui recherchez-vous sur Twitter ? Plus probablement, des gens qui partagent vos centres d’intérêt. C’est pour cette raison je pense que l’apport de Twitter au niveau pro va être 10 000 fois plus intéressant que celui de Facebook !

Publicités

,

  1. #1 par Aurélie le 10 novembre 2009 - 14:31

    Mon avis sur Facebook…

    Dès le départ, j’y ai mêlé le perso et le pro (je m’en sers pour y publier les événements de mon association où je travaille).
    J’en ai fait peu à peu un outil de « personal branding » : j’y développe ce qui fait de moi une personne unique avec des qualités humaines, des centres d’intérêts variés, des réflexions…
    J’aime cultiver mes liens sur Facebook comme on cultiverait un jardin, en me rendant disponible et prête à rendre un service, et en échange je recherche des informations, des connexions, ou juste du fun.

    Il faut simplement savoir ce qu’on mettre de soi dans Facebook 🙂

    J'aime

    • #2 par isabelleprigent le 10 novembre 2009 - 17:11

      Ta vision me plaît… mais c’est celle d’une « utilisatrice avertie » : tu sais ce que tu y cherches, sait ce que tu veux y mettre, et arrive à contrôler le tout.
      Mon Facebook à moi est un jardin rempli d’herbes folles 😉

      J'aime

  2. #3 par Aurélie le 10 novembre 2009 - 14:32

    rectification : « ce qu’on veut mettre de soi » bien sûr 😉

    J'aime

  3. #4 par sophie le 10 novembre 2009 - 14:56

    Bonjour,

    La question de l’utilisation de facebook n’est effectivement pas aussi évidente que pour les autres outils 2.0.
    sa réputation en fait principalement un média limité à l’utilisation perso… ou pas.
    la preuve par cette super série de liens placée dans l’article.

    pour répondre aux questions, je ne cherche pas sur facebook. je réponds à des invitations. principalement parce que je ne suis pas convaincue par cette plateforme.
    j’ai effectivement eu beaucoup d’invitations d’amis ou famille. mais j’ai également plusieurs demandes pro. d’où mon intérêt sur le sujet.
    tandis que mon utilisation de twitter est plus évidente. il n’est que pro.

    @+ et merci pour l’article réponse

    J'aime

    • #5 par isabelleprigent le 10 novembre 2009 - 17:13

      Ca m’intéresse ! Tu as eu plusieurs demandes pro uniquement à partir de ton profil sur Facebook ? Ou ce sont des utilisateurs qui te connaissent par ailleurs et utilisent ce site pour entrer en contact avec toi ?

      J'aime

      • #6 par sophie le 10 novembre 2009 - 18:15

        ça commence par une demande de contact d’un utilisateur connu dans la « vraie vie », puis vient la demande de contact, d’un contact de cet utilisateur.etc…
        je n’utilise pourtant que très peu mon profil facebook.

        J'aime

  4. #7 par Thierry le 10 novembre 2009 - 14:58

    Je suis en phase avec ce qui est dit ici.
    Facebook oui, mais sans perdre de temps et dans une optique personal branding c’est-à-dire clairement business.

    Je suis convaincu ne pas tirer parti de plus de 25% des possibilités de l’outil. Je suis quasi partout, de Viadeo à Xing en passant par Twitter et je me demande si ce ne serait pas mieux de concentrer mes efforts sur un ou deux réseaux virtuels, sur lesquels je me formerais.

    Sinon, j’ai créé une page fan au nom de ma boite sur Facebook, mais, là aussi je suis loin de tout maitriser.

    Sans volonté de faire de la pub à bon compte, mais juste pour illustrer par l’exemple, j’ai fais interagir (intrusion ?) Facebook sur la page actualités du site que je consacre à la branche télésecrétariat de mon business.

    J'aime

    • #8 par sophie le 10 novembre 2009 - 16:26

      je crois que certains utilisateurs ont résolu votre soucis de multiple plateformes par l’utilisation d’un agrégateur comme friendfeed.

      J'aime

    • #9 par isabelleprigent le 10 novembre 2009 - 17:17

      Je fais comme toi : je m’inscris partout, en me disant que ça me permettra au moins d’être visible sur Google. Mais au quotidien, mes outils sont le blog, Viadeo, Twitter depuis peu, Facebook et Linkedin une fois par semaine environ, et tous les autres de manière plus irrégulière. Si je vois que l’un ou l’autre devient un « incontournable », je m’y intéresserai de plus près !

      J'aime

  5. #10 par Jacques le 10 novembre 2009 - 15:19

    J’utilise FaceBook pour du perso et du pro. J’arrive pleinement à fondre les 2 domaines. D’un coté j’ai des amis, avec qui j’échange sur la vie de tous les jours, et de l’autre des contacts plus professionnels qui, grâce à cet outil, peuvent suivre mon actualité. Bien sur tout est affiché ensemble, et mélangé, mais j’en tire de nombreux avantages professionnels : visite sur mon site, discussions entre professionnels et amis (lors de commentaires sur une créa par exemple) ce qui fait avancer les idées !

    D’autre part, il est IMPORTANT de se protéger : je refuse qu’on me tag sur une photo, je ne met que peu de photos de moi (ma photo principale étant le logo de ma société), et je trie énormément les informations que je souhaite diffuser : Je ne marque pas sur FaceBook quand je ne vais pas bien ou énervé, etc… Il faut rester pro… 🙂

    Du coup ce profil évolue en même temps que mon activité et me permet, comme Twitter et les FluxRSS, de rester en contact avec une cible de prospection très au courant des dernières technologies !

    Ceci dit, j’ai personnellement fait le test avec une fausse date de naissance dans les premiers jours (j’avais alors 78 ans) – que j’ai rectifié au bout de 15 jours, et je reçois encore aujourd’hui des appels pour les offres « spécial retraités »… Sympa 🙂

    J'aime

    • #11 par isabelleprigent le 10 novembre 2009 - 17:21

      Bienvenue ici Jacques,
      Cette histoire de vente de fichiers est donc bien réelle, merci pour la confirmation 😉 Je constate que vous avez une utilisation de Facebook proche de celle d’Aurélie. Peut-être que je crains inutilement de mélanger pro et perso…
      Quant au refus des photos, nous sommes bien d’accord !

      J'aime

  6. #12 par nomadrecruitment le 10 novembre 2009 - 19:59

    J’utilise également Facebook sous 2 profils : pro et perso. Je trouve le pro vraiment très utile (surtout lié avec Twitter) pour la possibilité de rencontrer des « prospects », la mise en ligne de videos.
    Je trouve, à mon niveau, que c’est plus un outil de partage « fun », c’est à dire sans le côté trop sérieux de Viadeo (que j’utilise aussi)mais où l’information passe réellement. De plus, ça favorise mon image moderne auprès des candidats et je récolte régulièrement des CV grâce à FB et « rencontre » aussi des patrons modernes également … donc pas négligeable en soi !
    J’aurai tendance à dire qu’il faut bien faire le distingo entre le pro et le perso, pour un minimum de vie privée. D’ailleurs, je fais également des recherches sur mes candidats via FB et parfois tombe sur quelques surprises … 🙂

    J'aime

    • #13 par isabelleprigent le 11 novembre 2009 - 23:07

      Merci Erwann ! Je trouve ton point de vue très intéressant, d’autant plus que je me suis opposée, il n’y a pas si longtemps, dans une entreprise où je travaillais, à l’idée de recruter via Facebook… L’outil ne me semblait pas adapté, je pensais que les « éventuels candidats » n’apprécieraient pas la démarche.
      Dans le même ordre d’idée, j’ai entendu la semaine dernière à la radio (c’était sur Europe 1 au réveil, je ne me souviens donc pas exactement du contexte…) que le simple fait de « googliser » les candidats était une pratique interdite par la loi ! On est d’accord, tout le monde le fait, et qui pourra prouver qu’il n’a pas été reçu en entretien à cause d’une photo de lui dansant nu avec une coupe de champagne à la main ???

      J'aime

  7. #14 par Jean-Benoît Lasselin le 11 novembre 2009 - 04:19

    Professionnelle ou personnelle, l’utilisation Facebook doit s’apprendre afin d’en faire un outil et non une fenêtre ouverte sur sa vie.

    http://opinionsurrue.wordpress.com/2009/07/14/doit-on-apprendre-a-utiliser-facebook/

    J'aime

    • #15 par isabelleprigent le 11 novembre 2009 - 23:02

      Nous sommes d’accord… mais quand on voit ce qui circule sur Facebook, on peut imaginer que peu de gens sont au courant. Merci pour le lien ! Très drôle, « le salon saccagé à cause de Facebook » 😉

      J'aime

  8. #16 par Youssef Rahoui le 11 novembre 2009 - 10:47

    Merci de la citation Isabelle 🙂

    J'aime

    • #17 par isabelleprigent le 11 novembre 2009 - 22:59

      De rien Youssef, c’était la note « pro » du billet, donc merci à vous pour cette enquête particulièrement fouillée 😉

      J'aime

  9. #18 par Bruno le 11 novembre 2009 - 23:52

    Salut Isa!

    Facebook c’est très commérage qd tu l’utilises à titre perso, je préfère d’ailleurs twitter bien plus efficace par son format court et non intrusif (lite.facebook.com d’ailleurs essaye de capter ce public…). Mais ca reste les « nouvelles pages blanches », cherches qqu’un, en général tu trouves!

    Coté utilisation pro c’est un outil intéressant si tu sais l’utiliser à bon escient, notament pour l’aspect SEO afin d’amener du traffic sur un site web, ou simplement pour monter un buzz. La publicité c’est pas encore leur truc mais ca devrait venir, leur avantage étant de pouvoir bien mieux cibler qu’Adwords vu le nombre de données personnelles cumulées.

    J'aime

    • #19 par isabelleprigent le 12 novembre 2009 - 12:02

      Salut Bruno !
      J’ai l’impression en fait que Facebook a permis à « tout le monde » de se familiariser avec les réseaux sociaux, et cela a causé les débordements qu’on connaît. Twitter va bénéficier de tout ce que nous avons appris, et sera donc « moins le foutoir » ;-). Et je reste campée sur mes positions concernant l’ergonomie des deux outils : Twitter est beaucoup plus accessible… Je suis donc entièrement d’accord avec toi quand tu précises que côté utilisation pro c’est intéressant… quand on sait s’en servir à bon escient. Cela dit, avec tous ces commentaires, je devrais y arriver 😉
      Merci en tout cas !

      J'aime

  10. #20 par JJ le 12 novembre 2009 - 11:35

    Isabelle : je ne suis pas d’accord sur tout, même si j’ai eu le même genre d’impression à mes premiers usages de facebook il y a deux ans (ce n’était même pas encore en français…). C’est un système qui boucle tout par le centre (l’accueil), rendant dépendant des actu les plus chaudes y compris les plus inutiles, il est plein de défauts mais je pense que sa logique implacable est très étudiée justement pour démarquer ce réseau social des autres.
    Si je commente ce n’est pas pour dire que je ne suis pas d’accord en fait, mais pour dire que je concède volontier la dernière analyse : twitter pour les thématique d’interêt personnel et le professionnel, facebook pour le privé et semi-privé. C’est très complémentaire quand c’est bien utilisé.

    J'aime

    • #21 par isabelleprigent le 12 novembre 2009 - 12:17

      En fait… Je crois que nous sommes d’accord sur à peu près tout, même si nous ne le formulons pas de la même façon 😉 C’est vrai, Facebook est complètement différent des autres réseaux sociaux. Mais finalement, est-ce que cela dépend d’une logique marketing ? Pas sûr : il a été créé par et pour des étudiants, et le monde entier s’est approprié ce réseau. Aujourd’hui, ceux qui l’utilisent avec ses fonctionnalités « de base » (j’en fais partie), ne lui trouvent pas spécialement d’intérêt, mais les « utilisateurs avancés », en sont très satisfaits, si l’on en juge simplement en lisant les commentaires de ce billet. Allez, on en reparle dans deux ans, j’aurais la même expérience que vous de Facebook et je serai probablement « convertie »… à moins que de nouveaux réseaux ne l’aient d’ici là envoyé aux oubliettes !

      J'aime

      • #22 par JJ le 12 novembre 2009 - 13:40

        Je ne me sens pas converti, mis j’expérimente. Et puis il y a des métiers où c’est impératif, d’expérimenter. Et du coup, ce qui n’est pas désagréable, c’est de tester des outils novateurs personnellement (dans son monde privé) pour le bénéfice de sa pratique professionnelle 🙂

        Quant à la logique dont je parlais, je ne l’aurais pas caractérisée « marketing » tout de go : ce qui est sûr c’est qu’un internaute ça se séduit, et d’une manière assez audacieuse facebook a considérablement évolué vers une logique éditoriale et ergonomique. Celle-ci est complètement tourné vers la séduction maximale. Si vous pouviez voir la tête de facebook quand ça ne concernait que les étudiants d’une école… rien à voir (à part la couleur).

        J'aime

  1. Tweets that mention Quelle utilisation professionnelle de Facebook ? « isabelleprigent's Blog -- Topsy.com
  2. uberVU - social comments

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :