Portrait : Julie Beaudouin, conceptrice-rédactrice

Julie BeaudouinJulie commentait le Blog du Freelance, que je lisais depuis plusieurs semaines. A chaque fois, je me retrouvais dans ses propos. Le jour où Dominique a publié mon interview, Julie l’a également commentée, disant en gros qu’elle aussi se retrouvait dans mes propos. Je l’ai alors contactée et ai découvert, dépitée, qu’elle habitait… Bordeaux. Cela dit, depuis, de loin en loin « on se tient au courant de notre actu de jeunes freelances » (hum, même si j’ai dix ans de plus qu’elle, oui, je suis malgré tout une jeune freelance moi aussi ;-)) car le blog abolit l’espace, c’est bien connu.

Prénom, métier, âge et parcours en une phrase 😉
Alors Julie, 26 ans, je suis conceptrice-rédactrice pour le web et le print, après un parcours en agence et chez l’annonceur à Paris et Bordeaux ! J’écris, je blogue, je rédige, je parle, je papote…

Depuis quand es-tu indépendante ?
Je suis indépendante depuis février 2009, c’est donc encore tout récent  ! Mais je crois que « indépendante » est un de mes traits de caractère, donc j’ai envie de dire que ça fait depuis toujours…

Pour quelle(s) raison(s) as-tu choisi d’être indépendante ?
J’ai choisi d’être indépendante pour plusieurs raisons : l’envie de me prouver à moi-même que je pouvais le faire, l’envie de changer de métier et de faire quelque chose qui me passionne (l’écriture), la prise de risque et surtout ne plus avoir de patron ! Je souhaitais aussi tester MA manière de fonctionner avec les clients et  voir ce que cela pouvait donner de travailler tout le temps avec le sourire, avec des gens compétents et qui s’investissent, résultat c’est quand même beaucoup mieux !

Quel statut as-tu choisi ? Pourquoi ?
J’ai choisi le statut d’auto-entrepreneur qui est tombé à pic pour moi, je ne sais pas si j’aurais eu le courage ou le culot de me lancer sans ce statut. Il est simple, il me permet de gérer ma trésorerie facilement et comme je suis en profession libérale je n’ai pas d’achat, donc ce statut est parfait pour moi ! Le but est tout de même de passer un jour en entreprise individuelle, ce qui voudrait dire que j’ai dépassé le cap du chiffre d’affaires fatidique.

C’est quoi, ta journée-type , si ça existe ?
Effectivement, il n’y a pas de journée type, aucune ne se ressemble et c’est cela qui m’intéresse et me stimule ! Pourtant j’essaie de respecter des horaires de bureau pour ne pas me noyer dans le travail ou au contraire attendre que le temps passe, il faut savoir se motiver ! Depuis quelque temps j’ai un bureau ce qui me permet d’encore mieux structurer mes journées. Mais la liberté d’être indépendante c’est aussi pouvoir prendre du temps pour soi lorsque les autres travaillent et de travailler parfois le dimanche pour rattraper !

Si tu te projettes dans 10 ans, tu imagines quoi ?
J’ai beaucoup de mal à me projeter car je suis encore dans la période « tout nouveau, tout beau » donc je ne vois que les avantages ! Pourtant, au fur et à mesure, je me dis que l’idéal serait peut-être à terme d’être en mi-temps dans une société et de continuer mon activité de freelance à côté. Ce serait l’idéal, alors qui sait peut-être dans 10 ans.

Quel conseil donnerais-tu à un « free qui se lance » ?
A mon avis, il est impératif de commencer avec un carnet d’adresses et quelques pistes parce que cela permet d’être tout de suite actif et de surfer la vague ! Au départ, il est  facile de se décourager à cause de l’administratif (pour moi ça a été très éprouvant), des clients qui ne viennent pas, des galères en tout genre, donc gardez votre motivation et votre envie d’être free quoi qu’il se passe ! Parce qu’une fois qu’on a son réseau et que cela commence à se stabiliser, on apprécie vraiment…

As-tu un site, un blog, un profil Viadeo, un mail qui permettrait d’entrer en contact avec toi ?
Vous pouvez me retrouver sur www.lesmotsdejulie.com ou sur mon blog www.lesmotsdejulie.com/blog (tous les deux bientôt en rénovation !), sinon sur Viadéo.

Publicités

, , , ,

  1. #1 par Julie le 28 octobre 2009 - 10:04

    Merci Isabelle 🙂

    J'aime

  2. #2 par Sylvain le 28 octobre 2009 - 11:11

    Superbe interview, et le conseil pour les débutant est le meilleur pour moi « ne pas lâcher » !

    J'aime

    • #3 par isabelleprigent le 28 octobre 2009 - 23:20

      Bienvenue ici Sylvain !
      Je suis d’accord avec toi, il ne faut pas lâcher… si on est sûr d’avoir fait le bon choix et sûr de trouver à moyen terme des clients. Cela dit, je dois bien l’avouer, il m’est arrivé de rencontrer des gens peu motivés, sans réel projet, à qui j’avais surtout envie de dire « ne vous entêtez pas » 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :