7 réponses pour faire un atout d’un « handicap »…

permisdeconduireJe l’avoue… Je n’ai pas mon permis de conduire. Par choix. Je ne veux pas m’installer au volant d’une voiture, peut-être parce que cela me fait peur, mais finalement je ne veux pas creuser ce point, l’idée de conduire ne me plaît pas, c’est tout, et je n’ai pas à m’en justifier, après tout. Pourtant, il ne se passe pas une semaine sans que j’entende « tu ne conduis pas, mais comment fais-tu ?! ».

Alors j’ai appris certaines astuces pour répondre à cette question, l’éluder, m’en faire un atout, entamer la discussion… En fait, développer mon sens de la répartie, ce qui est bien utile… quand on a en face de soi des clients qui posent des questions compliquées !

Voici donc mes différentes réponses, adaptées aux circonstances et à l’interlocuteur, à la question : « tu n’as pas ton permis, pourquoi ? »

1. Basique : Je n’en ai jamais eu besoin, je prends les transports en commun
J’habite en région parisienne, en centre ville, et j’ai à portée de mes pieds une ligne de bus, deux lignes de train, un RER…

2. Ecolo : je suis contre l’utilisation à outrance de la voiture, ça pollue trop !
Cette réponse – qui est sincère, je pense que si j’avais eu le permis, j’aurais de toute façon limité mon usage de la voiture – suscite en général l’admiration, et souvent la justification. Mon interlocuteur enchaîne sur « j’ai arrêté de l’utiliser quand je vais à la boulangerie, je prends mon vélo, moi aussi je pense à l’avenir de notre planète ».

3. Sportive : je marche tout le temps, pas besoin de m’abonner à une salle de sport
Celle-là fonctionne très bien avec les femmes, qui culpabilisent toujours à l’idée de ne pas faire assez de sport, et leurs maris, qui disent « tu devrais en faire autant »… mais se sentent eux-mêmes rarement concernés !

4. Radine : une deuxième voiture à la maison, ça coûte cher
Bon, ça parle aux radins… qui ne sont pas mes interlocuteurs préférés ! En général, ils me répondent qu’en effet, eux non plus n’ont pas de voiture, mais que quand même « un permis, ça peut servir ! »

5. Intello : je mets à profit mes temps de transport pour réfléchir à de nouveaux concepts…
Ca aussi, c’est vrai… Les trains sont un vrai lieu d’inspiration pour moi. Je prends mon carnet, j’ai toujours plein de nouvelles idées à noter pendant mes trajets.

6. Révolutionnaire : une voiture, c’est l’accessoire indispensable dans notre société de consommation, et je refuse cette aliénation ! 
L’objet n’est pas ici de faire de la politique, mais avec cette réponse, je me fais des amis au mode de vie très … spartiate, dirons-nous 😉

7. Pédagogue : il faut revoir notre consommation et j’ai pour ma part décidé de renoncer à ce qui n’est pas essentiel. La voiture en fait partie.
J’aime bien répondre ça aux enfants, aux ados… Cela me donne l’illusion que « plus tard », ils y penseront 😉

Voilà comment, en réponse à cette question récurrente de ma vie quotidienne, j’ai réussi à bâtir plusieurs mini-argumentaires… Je compte utiliser aussi cette méthode pour défendre et/ou valoriser face à mes clients et prospects certains projets auxquels je crois, même s’ils ne sont pas forcément « dans l’air du temps » !

Publicités

, ,

  1. #1 par Luc le 24 août 2009 - 08:21

    C’est une très belle illustration du « changer de point de vue » qui permet de faire d’un défaut une compétence…

    Bravo !

    (revenu, mais je repars aussi sec, à bientôt…)

    J'aime

    • #2 par isabelleprigent le 29 août 2009 - 14:24

      Merci !
      J’ai un coach qui m’aide à changer de « points de vue » 😉

      J'aime

  2. #3 par Thierry Goemans le 25 août 2009 - 16:11

    Je te rejoins, j’ai fait également le choix de ne pas utiliser de voiture dans ma vie professionnelle. C’est parfois un peu galère, surtout le soir mais je partage plusieurs des motivations que tu donnes dans ce post.
    Tout bien pesé, pour moi, en Ile-de-France, un véhicule c’est plus souvent une source de problèmes qu’une facilité. Je laisse donc la voiture à ma femme qui, elle, ne peut s’en passer.

    J'aime

    • #4 par isabelleprigent le 29 août 2009 - 14:29

      Quand j’échange avec d’autres freelances, j’ai l’impression que le choix d’un travail « en indépendant » va souvent de pair avec d’autres choix de vie importants : faire attention à sa consommation, être attentif à son environnement, etc…
      Visiblement, tu partages cet état d’esprit 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :