Qui sont les auto-entrepreneurs ?

auto_entrepreneurBon, le titre est probablement un peu prétentieux compte-tenu de ma théorie sur la chose…
Simplement, j’ai une anecdote amusante : hier après-midi, je suis passée à ma banque pour aller retirer ma carte bancaire (oui, je sais, ce n’est pas sérieux : on ne choisit pas la banque du bas de sa rue pour aller chercher sa carte deux semaines après sa mise à disposition…).

Mon banquier est un futur auto-entrepreneur !

J’ai fait remarquer à mon conseiller que j’avais vu une pub sur Internet, précisant que cette banque propose désormais une offre dédiée aux auto-entrepreneurs. Il a rebondi sur ce thème en me posant des questions pour l’un de ses amis qui a tenté de s’inscrire en ligne, mais qui tarde à recevoir son SIRET.
Et de fil en aiguille, il m’a confié que lui aussi, souhaitait travailler en indépendant comme concepteur rédacteur (il a un master en marketing), et qu’il réfléchissait au choix de son futur statut.

J’ai juste eu le temps, avant que nous soyons interrompus par un autre client, de lui dire qu’il y avait des blogs sur ce thème (un nouveau lecteur potentiel pour le blog du Freelance ! – bon, d’accord, je lui ai aussi un peu parlé du mien, donc s’il me lit, je le salue) et aussi des rencontres dédiées aux métiers de la com’ et des Cafés des Freelances.

Tout le monde est un auto-entrepreneur ?

Ce que je retiens de cela, c’est que ce nouveau statut a déjà, en 6 mois, atteint son but : aujourd’hui chacun peut créer son entreprise, sans prendre de risques. Car évidemment, étant donné le contexte, je conseille fortement à ceux qui sont en poste de le rester, et de tester leur offre en parallèle (hé, y’a des RTT pour ça ;-)).
Ensuite, si ça ne marche pas, ce n’est pas grave ! Pensez à toutes les générations qui avant nous ont pu se dire à l’âge de la retraite « j’aurais rêvé de créer ma boîte, mais c’était tellement compliqué, et puis je devais payer les traites de ma maison ».
OK, je ne sous-entends pas qu’être auto-entrepreneur signifie gagner sa vie, mais cela permet cependant de tenter l’aventure.

Il y aura forcément beaucoup d’appelés et peu d’élus (on sait déjà – statistique non officielle, je l’ai trouvée sur un blog et n’ai pas réussi à la vérifier – que sur les 125 000 auto-entrepreneurs, seulement 10 000 ont pour l’heure déclaré un chiffre d’affaires), mais il ne sera plus possible de dire comme un type que j’ai rencontré il y a plusieurs années sur une plage dominicaine (il avait une boutique de souvenirs) : « j’aurais voulu le faire en France, mais là-bas, rien qu’avec les papiers à remplir et les cotisations à verser d’avance, c’était inimaginable ».

Heu, je vous épargne un « Cocorico » retentissant ;-)))

Publicités

  1. #1 par Hervé le 28 juin 2009 - 17:08

    Bonjour,

    Je découvre ce blog, un peu par hasard je dois dire…
    Je travaille dans la formation info, CDDs par-ci, CDDs par-là… Bref, j'ai envie de me lancer, j'y pense, j'y pense…
    Ce statut semble intéressant.
    Ce n'est pas me lancer que j'appréhende, mais tout l'administratif derrière, quoi déclarer à qui ? Quid sur l'assurance voiture qui sera par conséquent plus chère (déplacements professionnels), bref… Je m'interroge…

    J'aime

  2. #2 par Hervé le 28 juin 2009 - 17:09

    Le statut de vacataire ça va bien un moment…

    J'aime

  3. #3 par Isabelle le 28 juin 2009 - 19:48

    Bonjour Hervé et bienvenue ici !
    Désolée, je n'ai même pas mon permis de conduire, donc je ne serai pas de bon conseil pour ce qui concerne l'assurance voiture 😉
    Pour le reste, si vous choisissez de commencer par le statut d'auto-entrepreneur, prenez RDV à l'URSSAF. Cela permet de simplifier considérablement les premières démarches administratives. Bien sûr, il reste ensuite à trouver des clients et à les facturer…

    J'aime

  4. #4 par Hervé le 29 juin 2009 - 06:43

    Bonjour et merci pour votre réponse.
    En fait on m'a conseillé de prendre RV avec la CCI (déjà à la base je ne sais même plus où me renseigner :d).
    De plus quelqu'un m'a parlé de l'ACCRE.
    Je compte débuter mon activité en Septembre. Les clients qui m'emploient pour le moment m'embauchent en qualité de vacataire, et m'ont indiqué qu'un statut d'autoentrepreneur me donnerait davantage de travail.
    Bonne journée,
    Hervé

    J'aime

  5. #5 par Isabelle le 29 juin 2009 - 07:41

    Bonjour Hervé,
    Il y a plusieurs Centres de Formalités des Entreprises pour les auto-entrepreneurs : la CCI, c'est pour les activités de commerce. Si vous souhaitez être formateur, donc profession libérale, votre CFE sera l'URSSAF. Vous pouvez être éligible à l'ACCRE si vous êtes demandeur d'emploi, et pouvez également entreprendre els démarches pour l'obtenir avec votre conseiller URSSAF.
    Bonne journée !

    J'aime

  6. #6 par Hervé le 29 juin 2009 - 07:43

    Merci Isabelle

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :