Prospection-tion-tion…

prospectionJe sais que plein de gens détestent prospecter. Moi, j’adore. Bon, je dois quand même préciser que j’adore prospecter car je pars chaque matin du présupposé qu’aujourd’hui je vais avoir en ligne « LE » client, celui qui m’attend, enfin, plutôt celui que j’attends !

Depuis une semaine, depuis que j’ai mon « futur statut » (oui, j’attends toujours le courrier qui me donnera mon SIRET), je prospecte chaque jour. J’ai un fichier papier, et j’appelle à la file des dizaines d’entreprises pour me présenter et tenter d’en savoir plus sur leur façon de travailler.
Je contacte en priorité les services communication, mais aussi les DRH, car ils ont souvent la casquette « com’ interne », que j’apprécie particulièrement, même si j’imagine qu’il est assez compliqué d’externaliser sa com’ interne.

Etonnamment, même dans les grosses entreprises, j’ai régulièrement en ligne les décideurs. Ils sont généralement plutôt sympathiques et s’ils disent « non, merci, je ne travaille qu’avec mon agence », ils donnent volontiers leur email pour que je leur envoie mes coordonnées assorties d’une petite présentation de mes missions.

Bien sûr, j’ai aussi parfois des personnes plutôt revêches qui me disent « non, on n’a pas de besoin, au revoir » et raccrochent immédiatement. Heureusement, c’est plutôt rare. On va dire que ça représente environ un appel sur vingt.

J’ai eu aussi, en fin de semaine dernière, une femme au ton très décidé qui m’a dit « Reprenons ! Où commencent et où s’arrêtent vos missions ? ».
Et c’est vrai que c’est compliqué pour moi car, contrairement aux freelances que je connais, je ne suis « ni » graphiste, « ni » développeur. J’ai donc pris l’exemple d’un site internet, en lui disant « je peux vous aider à définir votre projet, les fonctionnalités à mettre en oeuvre, l’arborescence, ensuite gérer le suivi de projet et être l’interface entre vous, le développeur et le graphiste, je peux également travailler sur les aspects rédactionnels« . Et là, cri du coeur, elle me dit « Vous êtes moi ! Je vous ai cherchée en vain il y a un mois et demi, et j’ai finalement été obligée de me dédoubler, j’ai vécu l’enfer car j’ai dû travailler en même temps sur deux projets qui requéraient un plein temps« .
Bon, je suis arrivée trop tard pour cette fois, mais elle m’a promis qu’elle gardait précieusement mon CV et qu’elle allait aussi le faire passer « à ses copines, car vraiment, ce genre de compétence est rare en freelance« . Elle a ajouté en rigolant « bon, j’espère que vous travaillez bien, hein ?! »

Cet échange, c’est peut-être pas grand chose, mais c’est un des premiers grands moments de ma vie de freelance ! Et je suis sûre que demain il y en aura de nouveaux…

Publicités

, , , ,

  1. Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :